Catégories
Actus culinaires

Un mariage laisse 23 infectés à Ségovie et un enterrement, 12 à Zamora

35 infectés. C'est le nombre de cas qui laissent un mariage dans la ville ségovienne de Coca et des funérailles à Zamora, comme l'a confirmé la Junta de Castilla y León.

Les services épidémiologiques du Conseil de Ségovie déclarent une épidémie à Coca avec 23 cas positifs et 18 contacts à l'étude. L'origine est mixte, liée à la célébration d'un mariage, selon la Délégation territoriale.

La Direction générale de la santé publique, à travers le Service de santé territorial de Ségovie, assure la surveillance et le contrôle épidémiologique des flambées. Cela se fait à travers le contrôle correspondant des cas, avec des enquêtes de contact et une enquête sur les relations sociales de ces personnes, tant dans leur milieu familial que social et professionnel.

La Junta de Castilla y León continue de faire appel à la responsabilité individuelle et collective des citoyens, en se conformant aux mesures de base de distance sociale, d'hygiène des mains et d'utilisation obligatoire, en général, du masque sur la voie publique, les espaces extérieurs urbains et espaces fermés à l'usage ou ouverts au public, afin d'éviter les situations qui pourraient présenter un risque de contagion et de flambée de la maladie.

Les douze cas dans la capitale de Zamora sont liés à un enterrement dans une morgue. Par ailleurs, selon la Délégation territoriale, une étude de contact est en cours sur 17 personnes et l'une des personnes concernées est hospitalisée.

La déléguée territoriale du conseil d'administration de Zamora, Clara San Damián, rappelle que le plan de mesures de prévention et de contrôle pour faire face à la crise sanitaire causée par la pandémie de coronavirus fixe une capacité maximale de 50% dans les établissements où un réveil ou un enterrement est effectué, que la participation à la délégation est limitée à un maximum de 50 personnes et que les mesures nécessaires doivent être prises pour maintenir la distance de sécurité.

Plus positif à Sanabria
En outre, le service de santé territorial rapporte que 39 autres cas positifs ont été détectés, à la suite des tests PCR effectués en relation avec l'épidémie de coronavirus déclarée la semaine dernière dans l'aire de santé de base de Puebla de Sanabria.

Ce sont des cas positifs provenant de différentes sphères sociales, précise Ical, y compris cinq mineurs qui ont fréquenté une crèche locale, de sorte que, actuellement, l'incidence de cette ZBS est élevée. "Toute personne qui a subi un test PCR parce qu'il s'agit d'un contact étroit avec une personne positive doit rester en isolement à la maison pendant 14 jours, même si elle a été testée négative lors du premier test PCR effectué, depuis les symptômes ils peuvent apparaître plus tard », signa San Damián.

Après la réunion du Centre intégré de coordination opérationnelle, le délégué territorial a insisté pour lancer un «appel sérieux à la responsabilité individuelle et collective des citoyens» lorsqu'il s'agit de respecter les mesures de base de distance sociale, d'hygiène des mains et d'usage obligatoire, en général, le masque sur la voie publique, les zones urbaines en plein air et les espaces fermés à usage ou ouverts au public, pour «éviter les situations qui pourraient poser un risque de contagion et de flambées de la maladie».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *