Catégories
Actus culinaires

Podemos et d'autres partenaires de Pedro Snchez pressent de régulariser tous les immigrants «sans papiers»

Vendredi,
26
juin
2020

12:47

Ils présentent une initiative conjointe au Congrès un jour après que le gouvernement a libéré une grande indita avec PP, Ciudadanos et PNV

Iglesias (Podemos) et Rufi

Iglesias (Podemos) et Rufin (ERC) se saluent au Congrès.
JAVIER BARBANCHO

Unidas Podemos et la majorité des partenaires de Pedro Snchez dans l'investiture ont présenté une initiative conjointe au Congrès pour exiger la régularisation de tous les immigrants qui sont actuellement sans papiers en Espagne. Ce mouvement coordonné entre les principales forces à gauche du PSOE, qui semble très difficile à accepter pour Snchez, intervient juste un jour après que le gouvernement a publié une indita parlementaire majoritaire avec PP, Ciudadanos et le PNV, grâce à laquelle ils ont validé le décret qui réglemente la soi-disant "nouvelle normalité".

Pour cette raison même, et pour le caractère symbolique d'une initiative de cette nature aux yeux de la gauche et du centre-droit, tout indique que les partenaires habituels de Snchez au Congrès veulent marquer le territoire et faire pression sur le leader socialiste face à la tentation montrée dans les dernières semaines de vouloir jouer avec la géométrie variable pour approuver les Budgets généraux de l'Etat. Une possibilité qui a particulièrement irrité les parties comme l'ERC, qui rejettent toute approche même à Ciudadanos et qui la présentent comme quelque chose d'incompatible avec elles.

L'initiative est signée par Unidas Podemos, ERC, EH Bildu, Mme Pas, Comproms et la BNG, ce qui a facilité l'investiture de Snchez, en plus de la CUP et de JxCat, qui ne l'ont pas fait.

La proposition de régularisation générale des immigrés s'inscrit clairement dans les revendications habituelles de la gauche, de la même manière que l'on sait que celle-ci provoque un rejet important des forces de l'espace centre-droit. En fait, il est déjà significatif que le PNV se soit éloigné de la question lorsqu'il a signé d'autres initiatives conjointes. Cela peut provoquer lors de la discussion au Congrès de la visualisation d'un affrontement entre le PSOE et ses partenaires de gauche.

Permis de séjour et de travail

En ce qui concerne le contenu, la proposition non juridique comprend 13 points. Le premier prétend "établir un processus de régularisation permanent pour toutes les personnes qui résident actuellement irrégulièrement dans l'État espagnol, en accordant l'octroi d'une autorisation de séjour et de travail initiale avec des critères spéciaux et en simplifiant son renouvellement" . En ce sens, il demande d'accorder les autorisations qui ont été demandées jusqu'à la déclaration de l'état d'alarme.

Un autre point prie instamment le gouvernement de faciliter l'octroi de permis de travail temporaires pour une période de cinq ans, ainsi que leur renouvellement ultérieur pour leur résidence légale en Espagne.

Quant au droit d'asile, il est allégué de rationaliser les procédures et d'octroyer un permis de travail et de séjour à partir du moment où la paperasse commence à être considérée comme telle.

La proposition appelle également à une "flexibilité" dans le processus de regroupement familial, afin que ceux qui vivent légalement en Espagne puissent amener leurs plus proches parents.

En ce qui concerne les mineurs âgés de 16 à 18 ans, il est demandé qu’en plus de garantir leur résidence, un permis de travail leur soit automatiquement accordé pour faciliter leur accès à l’emploi. Idem pour les autres mineurs qui ont quitté la tutelle de l'administration dans les centres d'accueil.

La proposition appelle à «mettre fin aux remboursements à chaud» à Ceuta et Melilla et à déplacer «de toute urgence» les personnes qui se trouvent dans les centres de séjour temporaire des villes autonomes et des îles Canaries vers la péninsule. La durée maximale de séjour dans ce type de centre devrait être, comme ils le proposent, de 15 jours.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *