Catégories
Actus culinaires

Plus de 3 000 hectares détruits dans 11 incendies actifs et «intentionnels» à Orense

Lundi,
14
septembre
2020

01:20

Les flammes menacent Carzo, à Cualedro, et Guillamil, à Rairiz de Veiga. Deux des incendies menacent des zones d'habitation

GRAF4203. RAIRIZ DE VEIGA (lt; HIT gt; OURENSE lt; / HIT gt;) (ESPA

Un pompier forestier effectue des travaux d'extinction dans l'incendie de forêt de Rairiz de Veiga, l'un des feux actifs.
BRAIS LORENZO EFE

Les incendies de forêt ce minuit dépassent 3000 hectares brûlés en Galice lors d'un week-end noir avec incendies dans trois provinces: Ourense, la plus touchée, avec 11 incendies, Lugo et Pontevedra, et pour la plupart incontrôlables.

Selon les dernières données fournies par le ministère régional des Affaires rurales, l'incendie enregistré à Ro Caldo, dans la commune d'Orense de Lobios, a déjà atteint mille hectares brûlés tandis que deux incendies de Cualedro et Vilar de Barrio, chacun ont respectivement 550 et 500 hectares brûlés.

De son côté, un autre incendie enregistré à la place de Sabariz, à Rairiz de Veiga, et que est venu menacer le noyau de Guillamil, il a dévasté 130 hectares. Dans cette ville, ils ont déjà demandé la désactivation de la situation 2, qui a été déclarée à titre préventif.

Ce dimanche, dans les communes d'Orense de Rairiz de Veiga et Cualedro, la situation d'urgence deux a été décrétée, qui est fixée lorsque les flammes sont proches de noyaux habités. Le premier d'entre eux, déclaré à 13 h 44.

À l'heure actuelle, les troupes des services d'extinction tentent de contenir l'avancée des flammes au conseil municipal de Cualedro En raison de la proximité de l'incendie avec le noyau Carzo, dans la paroisse de Montes et l'intervention de l'Unité militaire d'urgence (UME) a ​​été demandée.

Les autres incendies encore actifs à Ourense sont ceux de Vilario de Conso, qui a commencé à 2:22 et a brûlé 600 hectares; Laza, originaire du samedi à 20 h 20 et 60 hectares détruits; À Gudia, qui a commencé à 20 h 47 samedi et a brûlé 150 hectares; et Vilar de Barrio, à partir de 11h52 samedi et 500 hectares touchés.

Deux autres incendies qui affectent Chandrexa de Queixa et Maceda ont déjà brûlé 400 hectares.

Dans la province de Pontevedra, l'incendie de Cuntis est maîtrisé, qui a brûlé 25 hectares; et à Lugo, celui de Quiroga continue d'être contrôlé à partir de 20h27, avec 53; 09 hectares brûlés.

La Xunta recherche les responsables

Le conseiller aux affaires rurales, Jos Gonzlez, a averti que la Xunta de Galicia continue de travailler pour retrouver les auteurs présumés des derniers incendies enregistrés en Galice et mettre fin au «fléau» dans lequel ils ont été dénombrés jusqu'à 11 actif et «intentionnel». Dans des déclarations aux médias depuis l'incendie de Cualedro, le conseiller a évoqué en ces termes les incendies de forêt qui affectent la Galice, qu'il a qualifié d '"intentionnel" et qui dépassent déjà les trois mille hectares brûlés ces dernières heures au total. la communauté.

"Nous avons onze incendies actifs dans la province d'Ourense, intentionnels, qui se produisent à un moment où l'on dit qu'il y aura des pluies, qui sont placés dans des endroits où l'on sait que le vent va causer beaucoup de dégâts", a souligné Gonzlez , qui a souligné que "déjà bien".

"Nous n'allons pas permettre cela", a décidé.

A cet égard, le chef autonome a averti que le gouvernement galicien allait "continuer à les contrôler. Nous avons des moyens, nous avons des technologies et ils paieront avec des peines de prison si l'intentionnalité est démontrée, et aussi avec leur patrimoine", a-t-il poursuivi.

Concernant la situation des incendies, Gonzlez a notamment évoqué la situation «compliquée» qui existe à Cualedro, à Ourense, où l'évolution de la situation du vent a contraint l'UME à se mobiliser également. En ce moment, "tous les médias sont concentrés" pour tenter de contenir l'avancée des flammes, non seulement à Cualedro mais ils travaillent aussi à Rairiz et Lobios. En attendant l'évolution de ces incendies, Gonzlez a de nouveau appelé à une collaboration citoyenne pour mettre fin à ce «fléau des incendiaires».

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *