Catégories
Actus culinaires

Obstacles, expulsions et railleries: 2019 n'a pas non plus été une bonne année pour le handicap

Mardi,
quinze
septembre
2020

13h00

Un rapport du CERMI et de la Fondation La Caixa détaille 395 plaintes de discrimination dans l'éducation, la santé, l'accessibilité ou le genre

Les personnes handicapées organisent une manifestation

Les personnes handicapées organisent une manifestation à Valence pour revendiquer l'accessibilité universelle.
BIEL ALIO

Expulsions de filles et de garçons des camps d'été, accès refusé aux locaux pour emmener des chiens-guides, raillerie des personnes atteintes de nanisme, contraintes mécaniques sur les hommes et les femmes handicapés santé mentale, problèmes de accessibilité dans les mairies ou les policiers qui perdent leur emploi suite à une invalidité soudaine. Jusqu'à ce que le pandémie, ce qui peut représenter un «revers déchirant», l’Espagne s’améliore en ce qui concerne les droits des personnes invalidité. Mais même ainsi, le bilan pour 2019 reste «terriblement négatif en termes d'égalité des chances».

Les citations et plaintes proviennent du délégué sur Comité espagnol des représentants des personnes handicapées (CERMI), Jess Martin White. Et il les a exprimés lors de la présentation télématique du Espagne, Rapport sur les droits de l'homme et le handicap 2019, avec le consentement des membres du Commission des droits sociaux du Congrès, il Comité des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées et la Agence des droits fondamentaux de l'UE

Les 568 feuillets du rapport révèlent une légère amélioration des conditions par rapport à 2018, mais aussi une vague soutenue de discrimination spécifique et, à certaines occasions, institutionnelle.

Par exemple, les barrières d'accessibilité physique ou sensorielle dans plusieurs municipalités et sièges de communauté autonome, dans le Observatoire astronomique royal de Madrid ou dans le même Congrès, où aucune femme en fauteuil roulant ne pourra jamais parler de la tribune des orateurs ou accéder à la présidence. "La protection historique l'empêche", affirme le Congrès, assure le rapport.

L'ouvrage détaille les expulsions ou non-admissions des camps de filles et de garçons l'été dernier, stérilisations forcées femmes, 38 violations du droit à Éducation inclusive, plaintes de manque d'accessibilité pour les sourds dans certaines communautés autonomes dans des services tels que le 112 et / ou des chiffres de violence de genre qui atteignent 23% des femmes handicapées.

Supporté par Fondation La Caixa, le rapport 2019 révèle que les garçons et les filles cancer 33% du degré de handicap n'est pas reconnu et que les dispositifs publics de attention précoce pour les plus de 130 000 enfants de moins de 15 ans handicapés, ils sont «précaires, discontinus et insuffisants».

Le document reflète la plainte que le Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies a formulée l'année dernière au sujet du traitement que certaines émissions taurines et comiques font des personnes handicapées. achondroplasie. "Et malgré cela, aujourd'hui, des spectacles humiliants sont toujours loués qui sapent l'une des questions nucléaires de ce traité: la dignité humaine." Le rapport comprend quelques exemples, comme celui sur discopub Bar des Chaplins de Benidorm (Alicante), qui offre à ses clients la possibilité de «louer» une personne atteinte d'achondroplasie. «C'est ainsi qu'il se lit au moins sur un panneau exposé à l'entrée des locaux, qui se lit en anglais:« Voulez-vous louer un nain? Renseignez-vous au bar ou envoyez un message Facebook. "

Le CERMI sauve la censure des Les Nations Unies au Hôtel de ville de Barcelone pour avoir refusé le laissez-passer pour une deuxième activité à un gardien de la ville avec une incapacité soudaine ou la condamnation du Audience nationale à Telefnica Audiovisuel pour le premier chapitre d'une série dans laquelle les personnes atteintes du syndrome de Down étaient présentées comme «retardées». "Le droit à l'honneur a été violé. La protection des personnes ayant une déficience intellectuelle prévaut", a écrit le tribunal.

Malgré cela, le rapport garantit que les progrès documentés ont augmenté de 36% par rapport à 2018 et sont principalement axés sur la sensibilisation aux droits des personnes handicapées, à l'accessibilité universelle, à la mobilité personnelle et au droit à l'emploi.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *