Catégories
Actus culinaires

"Nous n'acceptons pas que la défense de la liberté provoque", défend Santiago Abascal contre les incidents contre Vox lors de la campagne électorale

Samedi,
27
juin
2020

12:36

Le député De Meer est blessé au sourcil par un objet lancé par des radicaux convoqués par les jeunes du parti d'Otegi

Le président de Vox, Santiago Abascal (centre), ce vendredi, après ...

Le président de Vox, Santiago Abascal (centre), ce vendredi, après des incidents à Sestao (Vizcaya).
PRESSE ARABA

Le député Vox Roco de Meer J'ai reçu un pierre sur le sourcil gauche pendant quois incidents survenus hier à Sestao lors d'une manifestation appelée par Ernai, le jeune de Sortu, le parti dirigé par Arnaldo Otegi. Jeunes radicaux portant affiches en faveur des prisonniers de l'ETA et symboles pro-indépendance Ils ont tenté d'empêcher le rassemblement auquel le président de la formation de Santiago Abascal a participé. Après les incidents Abascal a annoncé des poursuites judiciaires contre le ministre basque de l'Intérieur pour ne pas avoir garanti sa sécurité et utilisé un dispositif de police utilisé pour empêcher la présence de partisans de Vox en son sein.

HIl y a 319 personnes qui ont voté pour nous à Sestao Lors des dernières élections, et fort probablement, aucun d'entre eux n'osera assister au rassemblement, a assuré hier Abascal EL MUNDO, quelques minutes avant de s'adresser au premier des trois événements électoraux de la campagne basque qu'il va jouer ce week-end. Quand Abascal a atteint la Plaza de San Pedro, il savait déjà ce que les radicaux avaient mené des graffitis menaçants contre lui avec une cible incluse et qu'environ 500 jeunes s'étaient concentrés dans les rues qui partent de la place Saint-Pierre. Ce qu'il ne prévoit pas, c'est que le dispositif de police pourrait permettre le lancement de pierres, d'oeufs et de bouteilles après les insultes.

L'un des objets a frappé De Meer et lui a causé une petite coupure au sourcil gauche. Nous sommes piégés ici, a dénoncé de la même place Abascal tandis que les cris contre Vox des participants à l'acte de protestation. Ce que le ministre de l'Intérieur a fait est une honte et Nous allons déposer une plainte auprès du conseiller car il a clairement tenté d'empêcher l'acteAbascal a annoncé. Les incidents de Sestao sont la troisième fois qu'un acte Vox se termine par des accusations de police contre de jeunes manifestants.

Se souvenir de son père

Vox cherche-t-il la provocation dans ses actes du Pays Basque pour gagner en notoriété? Abascal est clair sur la réponse à une accusation que très peu de gens lui ont fait face. Nous n'allons pas accepter le discours selon lequel aller dans un endroit où vous êtes minoritaire, c'est provoquer. Nous n'accepterons pas que défendre la liberté est une provocation. C'est le discours de l'ETA et de la mafia de Bildu que le PNV a approuvé, j'ai répondu hier sans la moindre pointe de nervosité.

Abascal est convaincu que le 6500 votes nécessaires dans la lave pour avoir un représentant au Parlement basque sont à portée de main. Et il est prêt à se battre pour chacun de ces 28 979 Basques qui l'ont soutenu il y a à peine huit mois, bien qu'aucun d'entre eux n'ose se rendre à ses réunions.

Le président de Vox cite son père Santiago Abascal Escuza, décédé en juillet 2017, pour regretter d'avoir morts dans la vie au Pays basque qui renoncent à leur liberté. Devenu le leader du troisième parti en Espagne, le président de Vox ne se contente pas de revenir en arrière lorsque, depuis Amurrio, son peuple, il a préparé un week-end intense de campagne.

Le président de Vox participera ce samedi à un acte dans la ville frontalière d'Irn et dimanche il se rendra à la Rioja Alavesa où la présence du président du PP Pablo Casado est également prévue.

"J'ai changé de couleurs, pas de valeurs"

Abascal ne cache pas sa bonne relation personnelle avec le candidat PP pour Lehendakari Carlos Iturgaiz mais l'alliance convenue par Pablo Casado et Ins Arrimadas qui partagera l'acte électoral dimanche 5 juin prochain lors des assemblées générales de Gernika se qualifie comme une coalition en échec.

ETou j'ai changé de couleur pour ne pas changer les valeurs. Ce n'est pas la même chose d'être le chef d'un parti que d'être membre d'un parti dans lequel il faut assumer une discipline. J'ai plus de capacité à défendre ce en quoi je crois parce que je dirige le projet politique Vox, a-t-il averti ses rivaux.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *