Catégories
Actus culinaires

L'intérieur accélère sa politique pénitentiaire et accorde des avantages à six autres membres de l'ETA

Lundi,
19
octobre
2020

15:28

Sur les six prisonniers bénéficiaires, cinq purgent des peines pour attentats

Le ministre de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, vendredi, ...

Vendredi, le ministre de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, lors d'une visite en Tunisie.
EFE

Il ministre de l'Intérieur a décidé d'accélérer sa dynamique d'octroi de prestations pénitentiaires aux détenus de l'ETA à la veille de la remise des prisons par le gouvernement au gouvernement basque.

Aujourd'hui, le département de Fernando Grande-Marlaska a communiqué cinq nouvelles approches des prisons du Pays basque et une nouvelle progression vers le troisième degré. Sur les six bénéficiaires de l'ETA, cinq purgent des peines pour attentats.

Il s'agit de Ugaitz Prez Zorriketa, qui purge une peine de 25 ans de prison pour dommages-intérêts, troubles publics, incendie et blessures. Ce détenu, qui purge une peine au centre pénitentiaire Castelln II, être transféré au centre pénitentiaire de Réussite. Sur proposition de la Commission de traitement de la prison de Castellón, le Secrétariat général de l'IIPP a décidé d'appliquer le principe de flexibilité de l'article 100.2 du règlement pénitentiaire à son classement au premier degré.

Alicia Luca Saez de la Cuesta Martnez de San Vicente purge une peine de 30 ans pour les crimes de collaboration avec un gang armé, d'attaques et de dépôt d'armes et d'explosifs. L'intérieur s'assure qu'il a accepté la loi pénitentiaire.

Après que la Cour de surveillance pénitentiaire a suggéré son transfert pour des raisons couvertes par la loi sur la protection des données, le Secrétariat général a décidé de la faire progresser au deuxième degré et de transférer le centre pénitentiaire de Castelln I à la prison de Logroo.

Le troisième est Jos Ignacio Armendriz Izaguirre, qui purge une peine de 25 ans pour terrorisme, attentats et association illicite. Sur proposition de la commission de traitement du centre pénitentiaire de Herrera de la Mancha dans lequel il purge une peine, le Secrétariat général a décidé d'appliquer l'article 100.2 du Règlement pénitentiaire à son classement au premier degré et son transfert au Centre pénitentiaire de Burgos.

Membre du collectif Artapalo

Jos Mara Arregui Erostarbe, qui était un leader historique de l'ETA, qui faisait partie de la Collectif Artapalo, purge une peine de 30 ans de prison pour les crimes de terrorisme et de meurtre. Sur proposition de la commission de traitement du centre pénitentiaire de Asturies au cours de laquelle il purge une peine, le détenu passera au deuxième degré et transféré au centre pénitentiaire de San Juan. Sébastien.

Garikoitz Garca Arrieta Il purge une peine de 20 ans pour les crimes de collaboration avec un gang armé, de dépôt d'armes, de falsification de documents publics et de vol de véhicules. Sur proposition de la commission de traitement du centre pénitentiaire de Valence dans lequel il purge une peine au premier degré, article 100.2, le secrétaire général de l'IIPP a décidé de le transférer au centre pénitentiaire de laver pour des raisons couvertes par la loi sur la protection des données.

En outre, le Secrétariat général des établissements pénitentiaires a résolu le classement en pénitencier du troisième degré de Ibon Etxezarreta Echaniz, qui purge une peine de 30 ans pour les crimes d'attaques, de meurtres, de ravages, de détention illégale et de vol.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *