Catégories
Actus culinaires

L'incendie d'Almonaster touche 16 700 hectares

Lundi,
31
août
2020

02:44

C'est la surface couverte par l'incendie, selon un document interne d'Infoca. L'Office réduit la superficie à un peu plus de 10000 hectares qu'il a mesurés avec un drone

Les voisins de Valverde del Camino observent les travaux d'extinction

Les voisins de Valverde del Camino observent le travail d'extinction du feu.
JOS MANUEL VIDAL EFE

La zone couverte par l'incendie déclenché dans la municipalité de Huelva d'Almonaster la Real continue de croître et il y a déjà 16.700 hectares affectés, selon un document interne du dispositif d'extinction des incendies de forêt du Conseil, Infoca, auquel EL MUNDO avait accès (voir la reproduction dans cette information).

Le document est un bulletin d'analyse sur la situation de l'incendie à 18h45 ce dimanche dans lequel une carte apparaît et la surface couverte par les flammes entourée d'une ligne rouge. En haut à droite, il est indiqué que la superficie estimée de l'incendie est de 16 700 hectares. Ce chiffre ne signifie pas que toute cette surface a brûlé, car il peut y avoir des îlots de végétation qui n'ont pas été brûlés par les flammes.

Le document interne d'Infoca qui recueille le chiffre de 16 700 hectares "src =" https://e00-elmundo.uecdn.es/assets/multimedia/imagenes/2020/08/30/15988163196194.jpg
Le document interne d'Infoca qui comprend le chiffre de 16 700 hectares touchés.

La Junta de Andaluca, présidée par Juanma Moreno (PP), réduit la zone touchée par l'incendie d'Almonaster la Real un peu plus de 10000 hectares, selon les sources officielles du Plan Infoca indiquées à ce journal. Pour calculer ce chiffre, les valeurs et mesures qu'il a effectuées ont été prises en compte un drone qui a survolé la zone de l'incendie samedi soir et dimanche matin.

Par conséquent, les 16700 hectares qui figurent dans le document interne d'Infoca ont été calculés par la suite au vol du drone, le feu aurait donc pu avancer dans les heures où il y a différence entre une figure et une autre. Cependant, les sources officielles d'Infoca ont vu beaucoup de différence entre l'un et l'autre (6700 hectares, 67% de plus) et ont souligné que le document dans lequel apparaissent les 16 700 hectares est une analyse de la salle des techniciens, qui est calculée, entre autres indicateurs, avec le rejets d'eau ce que font les médias aériens. Et il est possible qu'ils versent l'eau dans des zones où il n'y a pas de flammes pour les refroidir et servir de coupe-feu. Par conséquent, le périmètre qui est marqué pourrait être plus grand que le vrai des flammes.

Ces sources affirment que cette mesure contenue dans le document interne est un chiffre estimé là où le feu peut aller et où les techniciens se mettent toujours dans le pire des cas. De plus, la surface réelle affectée par les flammes ne peut être connue exactement – expliquaient-ils – tant que le feu n'est pas stabilisé ou contrôlé. Ensuite, une mesure GPS sera effectuée en bordure du périmètre.

Le précédent de Minas de Riotinto

Dans tous les cas, le feu de l'Almonaster la Real est déjà l'un des plus importants d'Andalousie ces dernières années. Celui qui a brûlé le plus de surface était l'incendie de la ville de Huelva Mines de Riotinto en juillet 2004, où 35 000 hectares étaient touchés. Dans cet incident, ce journal a documenté en juillet 2004 comment le chiffre réel brûlé par les flammes était beaucoup plus élevé que les 27 839 hectares défendus par le gouvernement socialiste de l'époque de Manuel Chaves. Minas de Riotinto se trouve à environ 60 kilomètres de l'Almonaster.

Avant que l'incendie de l'Almonaster ne se déclare, le deuxième plus grand incendie en Andalousie ces dernières années était celui de Doana, dont 10340 hectares ont brûlé en juin 2017.

Précisément lorsque l'accident s'est produit aux portes du parc naturel de Doana, les techniciens pompiers ont considéré une zone beaucoup plus grande que celle qui a finalement été incendiée. Pour cette raison, les sources d'Infoca ont souligné qu'il est nécessaire de prudent avec les chiffres approximatifs qui sont donnés les premiers jours des grands incendies.

L'incendie de l'Almonaster a été actif ce dimanche pendant trois jours et sans pouvoir être stabilisé et beaucoup moins maîtrisé. Pour le moment, les causes sont inconnues qui en est à l'origine, selon Infoca. Le nombre de personnes expulsées de manière préventive s'élève à 3200 voisins d'une douzaine de municipalités et de centres de population différents, dont près d'un millier ont dû être relocalisés par l'administration autonome. Pour ces derniers, la Croix-Rouge espagnole a fourni des lits, des couvertures, un kit d'hygiène et des masques.

Le président du Conseil s'est rendu ce dimanche au poste de commandement à partir duquel les tâches d'extinction sont coordonnées. Là, il a reconnu que cet incendie est devenu le cauchemar de l'été en Andalousie, même si, pour le moment, il n'y a aucun risque pour les populations voisines.

Influencé que c'est un feu terriblement complexe en raison de l'orographie défavorable de la zone, car la masse forestière est constituée d'eucalyptus qui s'enflamment rapidement et en raison de mauvaises conditions météorologiques, avec des rafales de vent de plus de 50 kilomètres à l'heure et soufflant dans des directions différentes.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *