Catégories
Actus culinaires

L'image internationale de l'Espagne ne diminue pas malgré la gravité avec laquelle elle a subi la crise du Covid-19

Étude de l'Institut royal d'Elcano

Jeudi,
dix
septembre
2020

13:58

L'Espagne reste parmi les pays les plus appréciés, se classant 13e parmi les 55 plus importants, avec un score de 76 sur 100

Un couple de touristes britanniques

Un couple de touristes britanniques pénètre dans la gare Plaza de Catalua Renfe à Barcelone.
Enric Fontcuberta

L'Espagne conserve une valeur élevée dans le monde et sa réputation n'a pas chuté malgré la gravité avec laquelle la pandémie de Covid-19 a frappé notre pays. C'est la principale conclusion de l'étude annuelle menée par l'Institut royal d'Elcano, en collaboration avec la Reputation Institution, qui est menée dans 22 pays avec plus de 30 000 entretiens.

Notre pays est noté avec 76 points sur 100 et est classé numéro 13 des 55 États les plus importants du monde. L'Espagne perd une place dans ce classement, mais pas parce que sa valorisation a baissé (en 2019, elle était également de 76), mais à cause d'une légère hausse en Autriche, qui remonte à la douzième position.

L'étude a été présentée ce jeudi par le président de l'Institut royal d'Elcano, Emilino Lamo de Espinosa, et par Carmen Gonzlez Enrquez, directrice de l'Observatorio Imagen de Espaa. Le travail de terrain a été effectué en mars et avril 2020, c'est-à-dire dans les pires moments de la pandémie mondiale. Ainsi, l'Espagne bat des records d'infections, de décès et d'agents de santé infectés. Cependant, ces données lugubres et les erreurs dans la gestion de l'épidémie ne semblent avoir diminué la bonne image de l'Espagne ni parmi les anciens membres du G-8 ni parmi les principaux États d'Amérique latine.

Comme l'a souligné Gonzlez Enrquez, l'Espagne est en avance sur d'importants pays européens comme l'Italie (16e place), le Royaume-Uni (18), l'Allemagne (19) ou la France (20). En tête du classement mondial de prestige sont la Suisse, la Norvège, la Finlande, la Suède, le Danemark, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et le Canada.

Comme l'a expliqué Lamo de Espinosa lors de la présentation télématique de l'étude, l'image des pays est très peu liée aux éléments conjoncturels. Il est fortement influencé par l'histoire et des éléments sociologiques profondément enracinés. De plus, l'Espagne a «une image très forte et très marquée» depuis des décennies, ce qui contribue à sa solidité.

Dans certaines régions fortement influencées par l'Espagne, comme l'Amérique latine, le prestige de notre pays a légèrement augmenté.

Le seul point où l'image de l'Espagne est tombée est dans la recommandation de se rendre dans le pays, car l'enquête a été réalisée alors que les frontières du monde entier étaient pratiquement fermées. Cependant, la baisse n'est que de trois points sur 100, une baisse «insignifiante», selon Enrquez, convaincu que «l'Espagne va retrouver son attrait touristique dès que la maîtrise de l'épidémie mondiale le permettra».

En 2020, l'estime de soi des Espagnols par rapport à leur propre nation s'est également améliorée, puisqu'ils évaluent l'Espagne avec 77 points sur 100. Les pays étrangers qui apprécient le plus notre pays sont également les plus proches et ceux qui nous visitent le plus année après année – avec le exception de 2020-. Il s'agit du Royaume-Uni (82 sur 100), de l'Italie, de l'Allemagne, de la France ou des Pays-Bas.

L'étude montre que la pandémie mondiale n'a fait des ravages que sur la Chine, peut-être parce qu'elle est le pays d'origine de l'épidémie. L'image du géant asiatique plonge au numéro 50 sur 55, et atteint un score de 45 sur 100.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *