Catégories
Actus culinaires

Les trois semaines au cours desquelles la pandémie est devenue incontrôlable à Séville, qui est déjà en tête du classement des infections

Lundi,
26
octobre
2020

18:20

Il enregistre 24 décès de plus que Malaga, alors qu'il y a 21 jours, il en comptait 11 de moins

Un signe dans un bar à Alameda de H

Un panneau dans un bar de l'Alameda de Hercules à Séville annonce les nouvelles restrictions.
EFE

Séville se consolide comme la province andalouse avec la plus forte incidence de coronavirus dans le jours critiques de la deuxième vague et accumule le plus grand nombre d'infectés -26.700-, hospitalisés -2.827- et de décès -495-. Une situation réaffirmée depuis 24 heures avec 679 nouveaux cas et quatre décès.

Selon les données fournies par le ministre de la Santé et de la Famille, le poids de la province sévillane par rapport au total de la communauté a augmenté notablement ces dernières années. trois semaines. Si le 5 octobre, les 12 990 cas cumulés étaient loin derrière les 16 458 de Malaga, les 26 700 enregistrés ce lundi sont 5 435 de plus que les 21 265 signalés qui lors de la première vague ont été la grande préoccupation des autorités sanitaires.

Est tendance haussière il devient également palpable lorsque de nouveaux diagnostics sont analysés. Même lorsque la Grenade faisait la une des journaux en tant que principale source de propagation de la maladie. S'il y a trois semaines, la province sévillane a ajouté 110 cas en 24 heures; une semaine plus tard, ce chiffre était de 388; et il est passé à 443 après la même période. Ce lundi, il en tire jusqu'à 679 et représente 25% des 2 649 nouveaux cas enregistrés dans la région.

Le pourcentage de guéri En ce qui concerne les points positifs, c'est le deuxième plus bas de la communauté -26,5 %-, seulement aggravé par Grenade -25,5- et loin d'Almera -73-, Mlaga -59,5- et Cdiz -45, 5-.

Un contrôle de la Garde civile surveille le confinement de la capitale de Grenade. "Src =" https://e00-elmundo.uecdn.es/assets/multimedia/imagenes/2020/10/26/16037324391948.jpg
Un contrôle de la Garde civile surveille l'enfermement de la capitale de Grenade.EFE

Ce pourcentage était de 43,7% il y a à peine trois semaines, est tombé à 36,7 il y a deux jours et à 32,4 il y a sept jours. Une dynamique inversement proportionnelle à la Admissions aux soins intensifs -qui passe de 204 à 244 du 5 octobre à ce lundi- et cela a évidemment son reflet dans les morts. Et c'est que le taux de décès par coronavirus à Séville a augmenté pour dépasser Malaga dans 24 cas -495 contre 471-, alors qu'il y a à peine deux semaines la province de Malaga présentait 11 ms -424 contre 413-.

L'aggravation de la situation sanitaire dans la province sévillane est plus palpable par rapport à la tendance suivie par Huelva, celui qui souffre le moins des effets de la pandémie, avec le plus petit nombre de positifs cumulés -3 423-, hospitalisés -351-, admis à l'USI -36- et décès -66-. Malgré ces chiffres, la deuxième vague souffre également et Almera et Cdiz ont présenté de meilleurs chiffres de nouveaux infectés en 24 heures.

Grenade, pour sa part, est devenue ce lundi la première capitale andalouse à atteindre un taux d'incidence cumulé de coronavirus de 1140 cas pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours, selon l'Administration autonome, que ce mercredi décidera d'adopter de nouvelles mesures pour arrêter la propagation de la pandémie dans la région après la déclaration de l'état d'alerte par l'exécutif central. Pendant ce temps, il se poursuit avec la projection, qui dans la province sévillane a commencé dans les villes de Gilena, La Roda de Andaluca, Lora de Estepa et Marinaleda.

Maisons de repos

Bien que la situation la plus préoccupante continue d'être concentrée dans les maisons de retraite médicalisées, ce lundi un seul décès a été signalé dans le Miramar de Algeciras (Cdiz), ce qui porte le cumul à quatre dans une maison de retraite comptant 40 résidents et 22 employés infectés.

En outre, dans la résidence Virgen de las Angustias dans la municipalité de Séville d'Alcal del Ro, il y a 41 cas -39 résidents et deux travailleurs- et dans l'épidémie déclarée au couvent de Santa ngela de la Cruz dans la capitale de Séville, il y a 102 cas confirmé.

Les autorités sanitaires ont également communiqué des informations sur l'épidémie déclarée à l'hôpital de San Juan de la Cruz de Beda (janvier) et où 12 résultats positifs ont été enregistrés.

Le ministre de la Santé et de la Famille a précisé que l'Andalousie s'est inscrite depuis le début de la pandémie 116868 cas confirmés, dont 2 649 ont été détectés au cours des dernières 24 heures, et a atteint 2 348 décès après avoir ajouté 13 en un jour.

Le chiffre cumulé de hospitalisé dans la communauté, il s'élève à 12 535 -128 de plus depuis dimanche-, tandis que les patients qui sont passés par l'USI sont de 1 228 -après en avoir ajouté six en 24 heures-. Le nombre de guéris atteint 47 139, après avoir ajouté 632 en un jour.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *