Catégories
Actus culinaires

Les transactions dans les restaurants baissent de 42% à la suite des fermetures de restaurants COVID-19

Les transactions avec les clients des restaurants aux États-Unis ont fortement diminué au cours de la dernière semaine de mars, en baisse de 42% par rapport à la même semaine en 2019, et les transactions avec les restaurants à service complet ont chuté de 79% au cours de la même période.

Ces baisses sont dues à la pandémie de COVID-19 en cours, qui a entraîné la fermeture de restaurants, bars et tavernes et ne permettant que des cueillettes ou des livraisons de nourriture.

Le chiffre provient des alertes de performance du groupe NPD, qui fournissent une vue hebdomadaire des transactions et des tendances spécifiques à la chaîne pour 70 marques de restauration rapide décontractée, QSR et décontractée. Le cabinet d'études, dans un communiqué de presse, a noté que 97% des restaurants américains ont été touchés par des fermetures obligatoires.

« Alors que de fortes baisses de transactions sont observées dans l'ensemble du secteur, certains modèles de restaurants sont mieux adaptés que d'autres pour conserver les activités hors site existantes, telles que le service au volant, la livraison et la livraison », selon un communiqué de presse de NPD.

Les restaurants à service rapide ont enregistré une baisse de 40% des transactions au cours de la semaine se terminant le 29 mars par rapport à la même période l'an dernier.

Avant l'éclosion de COVID-19, les repas sur place représentaient 52% des dollars de l'industrie de la restauration, et les hors lieux, comme la livraison, le service au volant et la livraison, représentaient 48% des dollars, selon le communiqué.

« La baisse des transactions reflète en partie la lutte des restaurants sur site pour se tourner vers des modèles hors site », a déclaré David Portalatin, conseiller de l'industrie alimentaire NPD et auteur de Eating Patterns in America, dans le communiqué. « De nombreux restaurants qui tentent de passer à l'action le font avec des offres de menu limitées et sans l'avantage des voies de service au volant. De façon anecdotique, certains opérateurs abandonnent la cause et ferment complètement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *