Catégories
Actus culinaires

Les présidents des chambres contentieuses et les magistrats de la Cour suprême se réuniront pour fixer les critères des mesures sanitaires

samedi
29
août
2020

13:21

Les magistrats prévoient d'établir des arguments juridictionnels communs bien que plus tard chaque juge soit libre de les appliquer

Un serveur sert un client sur la terrasse d'un bar à Madrid.

Un serveur sert un client sur la terrasse d'un bar à Madrid.
ANTONIO HEREDIA

Les présidents des chambres contentieuses et administratives d'Espagne et les magistrats de la troisième chambre de la Cour suprême préparent une réunion pour la première quinzaine de septembre dans le but de fixer des critères assurant une plus grande «sécurité juridique» en termes d'autorisation ou de ratification. de mesures sanitaires urgentes pour la santé publique, adoptées par les administrations en raison de la pandémie de coronavirus, selon des sources judiciaires ont informé Europa Press.

Tel que établi par la loi, il correspond à la juridiction contentieuse-administrative l'autorisation ou la ratification judiciaire des mesures que les autorités sanitaires jugent «urgentes et nécessaires» pour la santé publique, et impliquent la privation ou la restriction de la liberté ou d'un autre droit fondamental.

Jusqu'à présent, il y a eu des disparités dans les critères lorsqu'il s'agit de répondre par les tribunaux aux restrictions établies par les différentes autorités sanitaires pour contenir l'expansion de Covid-19, de sorte que dans certains endroits, ils ont été ratifiés, dans d'autres. elles ont été suspendues et, dans certains cas, il a même été déterminé que les gouvernements autonomes n'avaient pas besoin de ratifier ces mesures.

Il existe également des cas dans lesquels, sur la base de l'évolution de la pandémie et des données sur son incidence dans certains domaines, le même tribunal rend des décisions à des moments différents qui peuvent être contradictoires, même si elles ne le sont pas en elles-mêmes, comme elles l'ont été. arrivé au Pays Basque.

Augmentation des ressources à l'automne

Le 14 août, la Chambre de vacances de la Cour supérieure de justice du Pays basque a adopté la mesure de précaution de suspendre les restrictions horaires à la vie nocturne établies par le ministère de la Santé – car il n'était pas prouvé par un rapport qu'il y avait plus d'épidémies dans ces établissements. – pour cette semaine de ratifier, à titre provisoire, la fermeture de ces locaux en raison des "multiples foyers" survenus dans la communauté ces derniers jours dans cet environnement, comme le confirment les rapports du gouvernement basque.

La situation exceptionnelle engendrée par la pandémie et les mesures adoptées devant elle par les Administrations ont particulièrement affecté les organes judiciaires du Contentieux-Administratif. De plus, cet été, ils ont dû résoudre de nombreux problèmes liés aux mesures restrictives mises en place dans chaque communauté autonome pour faire face à l'augmentation incessante des infections.

Les sources judiciaires consultées affirment qu'à l'automne le recours à cette voie juridictionnelle augmentera encore davantage en raison de la possible nouvelles restrictions qui peut être imposée en cas de complication possible de la pandémie.

Pour cette raison, une réunion sera organisée entre les présidents des chambres contentieuses-administratives des cours supérieures de justice et les magistrats de la troisième chambre contentieuse de la haute cour.

"Sécurité juridique"

L'objectif de cette réunion sera d'établir des lignes directrices ou des critères juridictionnels communs en la matière, bien que chaque magistrat soit alors libre de les appliquer.

L'existence de certains paramètres à suivre offrirait une plus grande «sécurité juridique», tant pour l'administration qui adopte les mesures sanitaires que pour les citoyens ou groupes qui souhaitent y recourir.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *