Catégories
Actus culinaires

Les maires explosent en raison du manque d'aide devant le Covid-19 et de la demande de rencontrer Pedro Snchez

Mardi,
30
juin
2020

23:11

Les municipalités continuent sans aide financière et sans pouvoir utiliser leur surplus pour atténuer les effets du coronavirus

Le président de la FEMP et maire de Vigo, Abel Caballero, dans un ...

Le président de la FEMP et maire de Vigo, Abel Caballero, lors d'une réunion en février.
ANTONIO HEREDIA

Les maires en ont assez dit, après des semaines sans promesses et sans promesses. Le conseil d’administration du Fédération espagnole des municipalités et des provinces (FEMP) a décidé à l'unanimité de demander au président du gouvernement, Pedro Snchez, une réunion d'urgence pour discuter de l'aide financière dans la lutte contre le coronavirus et ses conséquences sociales.

Les troubles municipaux se sont prolongés dès les premiers jours de l'état d'alarme, lorsque Snchez a déclaré lors d'une vidéoconférence avec la FEMP qu'ils allaient être une priorité dans le processus de désescalade et a promis de rencontrer les maires tous les quinze jours.

Rien n'est plus éloigné de la réalité. C'est la dernière fois qu'ils ont vu le visage de Snchez et les communes ne reçoivent toujours pas un seul euro du gouvernement central. Ni sans obtenir l'autorisation attendue de pouvoir dépenser l'excédent de 28 milliards et faire face aux surcoûts liés à la crise actuelle.

La réunion que la FEMP soulève maintenant, qui s'écarte de la proposition du porte-parole du PP et du maire de Saragosse, Jorge Azcn, se compose de trois points. La première consiste à définir l'aide financière aux entités locales pour répondre à la réalité après Covid-19.

Points à remplir

En théorie, les mairies allaient recevoir du gouvernement un fonds de secours de 5 milliards et un autre de 1 000 pour les transports publics.

Le deuxième point concerne la gestion du revenu vital minimum, que les communes ont assumé, et le coût que cela implique pour elles. Ils exigeront qu'ils soient payés le coût effectif de cette gestion, qu'ils estiment autour de 200 millions.

Et troisièmement, définir les mesures de soutien financier concernant la règle des dépenses et les restes de trésorerie, avec la modification éventuelle du plafond de dépenses établi par la loi de stabilité financière.

Plein accord des forces

Lors de la réunion de la FEMP, c'est Azcn qui a évoqué la nécessité d'envoyer à Snchez une demande d'entrevue formelle. Une idée qui a été soutenue par le maire de Rivas-Vaciamarid, Pedro del Cura, d'IU-Podemos, et par le porte-parole de Ciudadanos et maire de Grenade, Luis Salvador.

Après quelques minutes de doute, les représentants socialistes, qui pendant l'état d'alerte avaient tenté d'éviter un affrontement entre les municipalités et l'exécutif central, ont rejoint l'initiative.

Pas en vain à la fois le président de la FEMP et le maire de Vigo, Abel Caballero, et celui de Valladolid, cicatrice Puente, ils ont transféré lors de la dernière réunion de l'exécutif fédéral du PSOE que la situation des communes est limite, exigeant une réponse du Trésor.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *