Catégories
Actus culinaires

Les Forces armées reprennent leurs actions pour faire face aux flambées de coronavirus

Actualisé

Mercredi,
quinze
juillet
2020

20h00

L'Armée étudie pour lancer un dispositif pour installer un camp à Albalate (Huesca) pour les travailleurs saisonniers asymptomatiques

Des soldats participent aux efforts de désinfection

Des soldats participent aux travaux de désinfection d'un foyer de soins à Oviedo en mars.
EFE

Le ministère de la Défense s'apprête à intervenir pour la première fois face à de nouveaux foyers de coronavirus. Après la fin de l'opération Balmis, l'armée étudie déjà sur le terrain la possibilité de démarrer un dispositif pour installer un camp à Albalate (Huesca) pour les temps asymptomatiques.

Selon le département de Margarita Robles, il s'agit de déployer le magasin et un conteneur d'ablution pour héberger un groupe de travailleurs saisonniers qui ont été testés positifs pour Covid-19 et sont asymptomatiques.

L'objectif est de contenir une éventuelle repousse. La mesure a été adoptée après que les autorités locales et régionales ont demandé l'aide de la délégation gouvernementale, qui l'a transmise au ministère de la Défense, selon des sources de ce département.

Ce mercredi, près d'une trentaine de coronavirus positifs ont été confirmés dans les tests effectués et il est prévu qu'il pourrait y avoir plus d'infections parmi les habitants de Albalate de Cinca. C'est pourquoi nous souhaitons raccourcir au plus vite la chaîne de transmission.

Le maire d'Albalatino a déclaré que la ville avait conditionné les vestiaires du terrain de football pour accueillir un maximum de 14 personnes, mais en ce moment ce nombre a doublé et des alternatives doivent être recherchées immédiatement.

Il s'agit de la première action des Forces armées depuis le prétendu Opération Balmis déployés sur tout le territoire national pour lutter contre le coronavirus. Selon la Défense, l'action a été requise par les autorités de la région et un déploiement plus important n'est pas envisagé pour le moment.

Quant à la Catalogne, la collaboration des forces armées n'a pas été requise pour contenir les flambées épidémiques des autorités locales ou régionales de la zone.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *