Catégories
Actus culinaires

Les dix mesures de la nouvelle «  rentrée scolaire '': des enfants de six ans avec un masque et prenant leur température tous les jours

Lundi,
7
septembre
2020

12:56

Les parents ne pourront pas entrer dans les écoles et les élèves devront se laver les mains au moins cinq fois par jour

Certains ni

Certains enfants ont commencé le cours en infantile, la semaine dernière à Madrid.
JAVIER BARBANCHO

Quelque huit millions d'étudiants commencent les cours dans une semaine décisive pour contrôler le développement de la deuxième vague de coronavirus dans notre pays. L'objectif est, à peine six mois plus tard, d'éviter à tout prix la fermeture des centres éducatifs. Voici les principales mesures que le ministère de la Santé et les communautés autonomes ont décrété il y a à peine deux semaines pour tenter d'empêcher la pandémie de se propager dans les salles de classe:

Distance de sécurité

Si en juin il a été décrété que la distance interpersonnelle devait être distante d'un mètre et demi, la difficulté d'atteindre ce paramètre chez les enfants a conduit à la mise en place de ce que l'on appelle des groupes de coexistence stables: un petit nombre d'étudiants dirigés par un groupe. tuteur. Il n'y a pas de distance de sécurité à l'intérieur, mais vous ne pouvez pas interagir avec un autre groupe. Ces groupes étaient prévus pour des étudiants jusqu'à 12 ans, mais dans le protocole du 27 août, ils sont limités à huit ans.

Masque

De trois à cinq ans, il n'est conseillé de l'utiliser que dans les transports collectifs scolaires. Dans les installations du centre éducatif, il est obligatoire à partir de six ans et toujours, malgré son utilisation, la distance de sécurité doit être respectée.

Prendre la température

Tous les élèves doivent subir une mesure de température corporelle tous les jours pour s'assurer qu'ils n'ont pas de fièvre ou de symptômes compatibles avec le coronavirus. Le gouvernement ne précise pas si cela doit être fait par chaque centre ou par les parents à domicile.

Rapport

C'est l'une des grandes énigmes que la communauté éducative a dû résoudre. Malgré le fait que quelque 40 000 nouveaux enseignants seront embauchés, les communautés autonomes ne se conforment pas dans de nombreux cas à la recommandation du ministère de l'Éducation de placer 20 élèves par classe (il s'agit simplement d'une recommandation et non d'une obligation). Depuis le début de la pandémie, les syndicats demandent plus de personnel enseignant pour pouvoir faire face à l'augmentation des classes.

Présence

Non seulement un plan efficace contre l'absentéisme n'a pas été finalisé, mais le ministère de l'Éducation considère qu'il est «essentiel» d'ouvrir des centres éducatifs. En général, il est prioritaire que les élèves mineurs aient des cours à tout moment. La présence à 100% n'est pas garantie dans les dernières mesures gouvernementales et plusieurs communautés considèrent que les élèves passent à tour de rôle quelques jours à la maison et d'autres à l'école à certaines de leurs étapes. C'est le cas de Madrid, Murcie, La Rioja ou la Communauté valencienne.

Salle à manger

A aucun moment le ministère de l'Éducation n'a proposé sa fermeture, considérant qu'il s'agit d'un service fondamental des écoles. Ils resteront ouverts, bien qu'avec des mesures restrictives importantes: des positions fixes tout au long du cours et des tables partagées, si possible, par des membres d'un même groupe de coexistence stable. Les élèves devront se relayer et il est prévu qu'il y aura des chariots à apporter aux salles de classe, où ils pourront manger.

De l'hygiène personnelle

Le centre doit garantir que les élèves se lavent les mains «fréquemment et méticuleusement», selon l'Éducation, «au moins» cinq fois par jour: en entrant et en sortant des installations, avant et après la cour de récréation ou en mangeant et toujours après Aller aux toilettes. Les fenêtres doivent rester ouvertes le plus longtemps possible lorsque les élèves sont hors de la classe.

De plus, une formation sera donnée aux étudiants pour permettre une bonne hygiène des mains et respiratoire, ainsi qu'une bonne utilisation du masque.

Déclaration responsable

Dans certaines communautés autonomes, les parents sont tenus de signer une déclaration responsable dans laquelle ils s'engagent à ne pas conduire leurs enfants à l'école avec de la fièvre. Cette mesure a soulevé la polémique et les associations familiales ont à leur tour exigé que les enseignants signent un document similaire pour garantir qu'ils ne se rendraient pas en classe infectés. Comme stipulé dans les accords du Conseil interterritorial de la santé, en coordination avec la Conférence du secteur de l'éducation, les centres «peuvent établir des mécanismes pour l'identification des symptômes chez les élèves à l'entrée ou une déclaration responsable des parents». Autrement dit, il n'en fait pas une obligation.

Célébrations et événements sportifs

En plus de garantir toutes les mesures d'hygiène et de sécurité, lors de célébrations ou d'événements sportifs, l'accès du public ou du personnel à l'extérieur du centre éducatif est interdit. Par conséquent, il ne sera pas possible d'accéder à un événement de début d'année ou à une partie d'une équipe scolaire.

Réunions scolaires

Les tuteurs sont encouragés à «prioriser» la communication avec les familles par télématique: par téléphone, courriel, réunion virtuelle ou même «courrier ordinaire», comme indiqué dans les recommandations du ministère.

Coronavirus au centre

La procédure d'action est étroitement liée à la figure du coordinateur Covid du centre. Au moment où un étudiant ou un membre du personnel du centre présente des symptômes compatibles, ils seront isolés dans une pièce prête à recevoir un éventuel cas. Les autorités sanitaires et la famille de la personne affectée seront informées en cas de mineur et l'activité pédagogique du centre sera maintenue en prenant des précautions extrêmes. Tous les contacts qui ont eu le cas, si le positif est confirmé, doivent être mis en quarantaine. Une installation ne sera fermée qu'en cas de transmission «emballée». Une communauté autonome ne peut procéder à une fermeture générale de toutes ses écoles que si elle a préalablement consulté les autres.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *