Catégories
Actus culinaires

Le virus retourne en prison: sept détenus infectés à Tolède

Vendredi,
31
juillet
2020

21:21

Une repousse dans le centre pénitentiaire d'Ocaa I oblige une centaine de détenus à être confinés et met en quarantaine six fonctionnaires.

Deux soldats de l'Unité militaire d'urgence (UME), au cours de la ...

Deux militaires de l'Unité Militaire d'Urgence (UME), lors des travaux de désinfection effectués pendant l'état d'alarme.
JAVIER BARBANCHO

La prison de Ocaa I, à Tolède, a subi une poussée de coronavirus dans l'un de ses modules cette semaine. Le solde actuel est sept prisonniers infectés et six travailleurs, tous les fonctionnaires de cette zone, en quarantaine en attente de recevoir les résultats du test rapide. C'est le premier cas de Covid-19 dans une prison espagnole après avoir sonné l'alarme et fait face à la soi-disant nouvelle normalité.

Le foyer de l'infection a été découvert presque par hasard: un détenu a été hospitalisé mardi pour une intervention chirurgicale. Suite aux protocoles d'assainissement à l'admission, un test PCR a été réalisé qui a donné un résultat positif. À partir de ce moment, l'établissement pénitentiaire a instauré un confinement total aux près d'une centaine de détenus qui vivent dans ce quartier de la prison.

Selon des sources des prisons à ce journal, l'ensemble du module pour leurs activités et même les repas ont été préparés à l'intérieur des cellules pour empêcher la propagation du virus. Malgré l'action rapide, sept détenus ont été infectés. Six d'entre eux avec des IgG positives (c'est-à-dire avec l'infection déjà vaincue) et un seul en phase de contagion. Tous asymptomatiques, soulignent les mêmes sources.

Les officiels, en revanche, ont été testés jeudi et ne sont toujours pas au courant des résultats. Ils sont actuellement à l'isolement.

De plus, le centre a pris la décision de restreindre temporairement les visites et vis à vis. Les détenus des autres modules qui se trouvent à la sortie ou qui ont un permis doivent être mis en quarantaine à leur retour à l'établissement correctionnel.

Incidents pendant la quarantaine

La prison d'Ocaa I, qui compte environ 480 détenus, était déjà dans l'actualité pendant la détention en raison d'une tentative de révolte parmi les prisonniers. Le 9 avril, plusieurs détenus ont brûlé des conteneurs dans la cour centrale de la prison en signe de protestation contre la pénurie de personnel médical dans l'établissement pénitentiaire. Les actes ont eu lieu à la suite d'une crise d'épilepsie subie par un détenu.

A cette occasion, de la part de différents groupes syndicaux de fonctionnaires, tels que Acaip ou CSIF, ils demandent une augmentation des mesures de détection et de confinement du virus dans les prisons espagnoles.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *