Catégories
Actus culinaires

Le PSOE, Podemos et le bloc d'investiture «demandent» le renouvellement de la CGPJ en pleine polémique sur le roi

Dimanche,
27
septembre
2020

12:50

Ils signent une déclaration dans laquelle ils accusent le reste des formations de "bloquer" les institutions pour un intérêt "partisan et sectaire".

Le président du CGPJ, Calos Lesmes (à gauche), avec le ministre de ...

Le président du CGPJ, Calos Lesmes (à gauche), aux côtés du ministre de la Justice, Juan Carlos Campo, vendredi dernier à Barcelone.
EFE

Les partis qui ont formé le bloc d'investiture Pedro Sanchez ont signé ce dimanche un communiqué dans lequel ils "demandent la collaboration" du reste des groupes parlementaires pour "se conformer au mandat légal de renouvellement de la composition des institutions dont le mandat est arrivé à expiration". . En même temps, ils les accusent d '"irresponsabilité" pour avoir "bloqué" les rénovations dans un intérêt "partisan et sectaire".

La première institution qui est mentionnée au Conseil Général du Pouvoir Judiciaire (CGPJ), en pleine polémique ces jours-ci par le veto du Gouvernement à la présence du Roi dans l'acte de Barcelone et le croisement ultérieur de plaintes et de critiques entre le Conseil, le gouvernement et le monarque.

La lettre dans laquelle ils ne sont pas commence par souligner que les signataires «représentent plus que la majorité absolue» du Congrès, et donc «la majorité de la représentation du citoyen», et renvoie également à la Cour constitutionnelle, il Cour des comptes et le Défenseur du peuple, qui "a épuisé il y a longtemps, en tout ou en partie, la période d'exercice établie dans notre système juridique".

Les deux parties au gouvernement et le reste des signataires insistent sur «l'obligation inexcusable» de renouveler les organes. "Les groupes parlementaires qui, protégés par les majors renforcées auxquelles le système juridique oblige, bloquent les rénovations prévues, encourent une grave irresponsabilité. Aucun intérêt partisan et sectaire ne justifie un tel comportement, ce qui est manifestement contraire à l'intérêt général."

<< Les groupes et forces parlementaires soussignés, qui représentent plus que la majorité absolue du Congrès des députés et, par conséquent, exigent que le reste des groupes parlementaires cesse immédiatement leur attitude de blocage et montre leur volonté de collaborer à la rénovation en cours des institutions susmentionnées ".

Le document est signé par les groupes parlementaires du PSOE, Podemos, ERC, PNV, JxCat, Mme Pas, Comproms, Nueva Canarias et Teruel Existe.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *