Catégories
Actus culinaires

Le PSOE enregistre désormais au Sénat la commission parlementaire que Sánchez a proposée sur la gestion de la crise sanitaire

Actualisé

Mardi,
22
septembre
2020

20:09

Il propose "d'évaluer les leçons" de la pandémie et d'analyser les actions des différentes administrations du point de vue sanitaire, économique et social

Pedro S

Pedro Sánchez lors d'un discours en séance plénière du Sénat. Ange Navarrete
Ange Navarrete MONDE

Le groupe socialiste a enregistré aujourd'hui au Sénat la proposition de créer une commission parlementaire sur la gestion de la crise sanitaire des coronavirus, que le président du gouvernement, Pedro Sánchez, a soulevée en juin dernier. C'est alors qu'il a suggéré qu'un Comité mixte Congrès-Sénat procédera à une évaluation de la réponse que l'Espagne a apportée à la pandémie, dans le but, avant tout, de préparer l'avenir. De cette manière, le chef de l'exécutif a répondu à l'idée du PP de constituer à la Chambre haute une commission chargée de jeter les bases d'un pacte d'État en matière de santé.

Deux mois plus tard, l'offre de Sanchez s'est concrétisée mais s'est concentrée sur l'analyse du travail de toutes les administrations, également des communautés autonomes et des communes. Évaluer la gestion de crise et le fonctionnement des mécanismes de coordination. En outre, il est proposé qu'il serve à étudier l'impact des fonds européens, à renforcer la réponse sociale et économique aux effets de la pandémie et à améliorer les mesures de santé publique.

Des sources socialistes ont expliqué qu'il y a une semaine, ils ont commenté l'initiative au reste des groupes et que "personne ne nous a dit que cela leur semblait mauvais". L'enregistrement de cette commission mixte intervient après le rapprochement entre le gouvernement et le La communauté de Madrid, étant donné la situation critique due à l'augmentation des infections, et lorsque l'exécutif a intensifié aujourd'hui la pression sur le PP pour qu'il accepte de négocier les prochains budgets. Le populaire avait également demandé au Congrès une commission avec cette approche, bien que focalisée sur le travail effectué par l'Exécutif dans les premiers signes de l'épidémie.

«La commission évaluera le système de co-gouvernance développé entre l'Etat et les communautés» et doit préciser comment elles doivent agir en collaboration dans le processus de relèvement, soulignent-ils.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *