Catégories
Actus culinaires

Le Consell augmente ses dépenses en mémoire historique de 16,3% avec une ligne de 622000 pour identifier l'ADN

Mardi,
3
novembre
2020

07:21

Le Fisabio sera le destinataire de ce transfert qui devrait servir à identifier les victimes de la guerre civile et du régime franquiste enterrées dans des fosses communes

La conseillère pour la transparence, Rosa P

La ministre de la Transparence, Rosa Prez Garijo, avec le vice-président Dalmau et le président Puig.
JOS CULLAR

Le gouvernement valencien alloue quelque chose en 2021 plus de trois millions à la récupération de la mémoire historique. Une augmentation de 16,3% du programme de qualité démocratique qui s'explique, en partie, par la création d'une nouvelle ligne destinée aux «actions de promotion de la recherche et des études dans le domaine de l'éducationidentification des victimes de la guerre civile et de Franco"doté de 622 000 euros. Le bénéficiaire de ce transfert sera la Fondation pour la promotion de la santé et de la recherche biomédicale de la Communauté valencienne (Fisabio).

Cette entité publique de la Generalitat sera chargée de "promouvoir le développement de projets de recherche et d'innovation dans l'identification" des personnes tuées pendant la guerre civile et la dictature "afin d'améliorer les taux d'identification" grâce à de nouvelles techniques . Et c'est que la Loi de la mémoire démocratique et pour la coexistence de la Communauté valencienne a établi dans son article 12.3 que la Generalitat "procède à des tests bioanthropologiques et génétiques qui permettent l'identification des restes osseux exhumés". A cet effet, précisait la réglementation approuvée en 2017, le Consell "établir et gérer un système de base de données ADN (…) lieu d'enquête et de dépôt temporaire de tous les restes humains exhumés jusqu'à la remise définitive pour réhumation. "De cette manière, par un accord avec Fisabio, il est prévu de mettre en œuvre ces procédures pour identifier les victimes qui sont enterrées dans toute la géographie valencienne.

Cette nouvelle ligne d'aides pour 2021 s'ajoute à six autres subventions pour un montant supplémentaire de 1.040.000 euros. Il s'agit notamment d'un programme d'aide à l'ouverture de tombes et d'exhumations pour les communes et associations (350 000 euros) et un autre pour des projets de promotion et de diffusion de la mémoire historique pour les entités (100 000 euros). De même, il existe trois paquets d'actions en la matière à destination des communes, entités et associations (450 000 euros); la Fédération valencienne des communes et provinces (40 000 euros); et le coordinateur des associations pour la mémoire démocratique (50 000 euros). Enfin, une dernière ligne de transferts est établie pour l'Université de Valence avec 50 000 euros supplémentaires.

Cependant, le Département de la participation, de la transparence, de la coopération et de la qualité démocratique continue d'être le plus petit de l'exécutif valencien. En fait, sur les 12 départements qu'il existe, le ministère de Rosa Prez Garijo c'est celui qui croît le moins avec un budget coûteux, à la fois en pourcentage (4,6%) et en termes absolus (deux millions et demi).

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *