Catégories
Actus culinaires

Le Congrès demande au gouvernement d'améliorer les salaires des militaires

Mercredi,
30
septembre
2020

09:49

Plusieurs militaires travaillent sur la piste d'athlétisme en salle de ...

Le personnel militaire travaille sur la piste d'athlétisme couverte Sabadell à Barcelone pour mettre en place un hôpital de campagne.
EFE

La Commission de défense du Congrès des députés a approuvé ce mardi un Proposition non légale de demander au gouvernement une amélioration des salaires des membres des forces armées qui est déjà reflétée dans le prochain budget général de l'État (PGE).

L'initiative est allée de l'avant avec le le soutien de Vox (le promoteur) et les votes du PP et des citoyens; en plus de l'abstention de United We Can et du PSOE, qui a assuré que la situation des militaires est une "priorité" pour le gouvernement mais a accusé le parti de Santiago Abascal de vouloir "patrimonialiser" les forces armées.

Le débat sur les salaires des militaires a atteint le Congrès un peu plus d'une semaine après la manifestation convoquée par les associations ATME et UMT qui a réuni deux cents personnes devant le Parlement pour défendre une rémunération «équitable».

L'accord conclu entre Vox, PP et Ciudadanos demande au gouvernement des progrès vers l'égalisation des salaires des forces armées avec les membres des forces et organes de sécurité de l'État et des engagements clairs tels que l'élimination de la perte de salaire du personnel de la réserve ou une augmentation des suppléments, en plus d'inclure une augmentation des salaires dans le prochain projet budgétaire.

De son côté, la députée du PSOE Ana Botella a assuré que l'engagement de son groupe parlementaire auprès des militaires est "sans équivoque", mais estime que le "seul objectif" de Vox est de "semer la graine de la confrontation" entre les militaires et les forces de sécurité et aussi avec le gouvernement.

Malade ou décédé dans l'opération Balmis

La Commission de la défense a également approuvé une proposition des citoyens afin que les militaires qui ont participé à combattre le coronavirus et est tombé malade ou est mort à la suite de la pandémie sont reconnus comme action.

En outre, une initiative de United We Can visant à "améliorer la formation" des membres des forces armées pour améliorer leur intervention dans des situations telles que celle provoquée par Covid-19 a obtenu le soutien de la Chambre, "au vu des résultats obtenus et des leçons tirées de l’opération Balmis. "

Prorogation de 45 ans rejetée

La proposition non légale qui n'a pas abouti a été celle présentée par le PP pour prolonger le départ des soldats de la troupe et des marins qui doivent quitter les forces armées à l'âge de 45 ans. Proposition a cherché à prolonger de deux ans son séjour dans les armées ou la marine jusqu'à ce que le ministère de la Défense mette en œuvre les mesures de formation et de sortie vers le marché du travail civil prévues par la loi.

Le reste des groupes parlementaires a cependant accusé le "populaire" de proposer un "patch" qui ne résout pas le problème. "Il doit proposer une nouvelle loi, le problème est que la loi ne fonctionne pas", a déclaré le député des citoyens Miguel Gutirrez, tandis que le représentant de Vox, Agustn Rosety, a accusé le PP de vouloir "plaire à tout le monde". sans résoudre le problème sous-jacent.

De son côté, la députée du PSOE Zaida Cantera a prévenu que la mesure du PP entraînerait une charge de 15 millions d'euros lors de sa première année d'application et de 40 millions la seconde, ainsi les socialistes se sont engagés à continuer à travailler sur des stratégies de formation et d'orientation professionnelle. "C'est une question que nous continuons d'occuper et de nous inquiéter", a-t-il assuré.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *