Catégories
Actus culinaires

La Zarzuela approuve aux Asturies le statut de Doa Sofa et Felipe VI rencontre à nouveau Carlos Lesmes

Prix ​​Princesse des Asturies

Vendredi,
16
octobre
2020

13:49

Les rois et leurs filles reçoivent les lauréats du ...

Les rois et leurs filles reçoivent les lauréats des prix Princesse des Asturies, ce vendredi, à Oviedo.
EFE

Oviedo travaille ce que Barcelone ne pouvait pas être, parce que le gouvernement ne le permettait pas. Carlos Lesmes, président du Conseil général de la magistrature et de la Cour suprême, partage un acte avec le roi, à l'occasion des Prix Princesse des Asturies. Ce sera aussi la première fois que Doa Sophia coïncidera en acte officiel avec les Kings et leurs filles, précisément depuis l'édition de l'année dernière. Une présence qui contient un fardeau institutionnel important.

Doa Sofa est arrivé après midi à l'hôtel Reconquista d'Oviedo. Un an de plus, il ne manque pas le rendez-vous, mais sa présence a un symbolisme particulier. Elle participe à un acte institutionnel, peut-être le plus important de l'année pour les rois, qui signifie «l'exonérer», la laisser à l'écart, de ce qui s'est passé avec Don Juan Carlos. Zarzuela approuve sa figure. L'émrito se trouve hors d'Espagne, aux Émirats arabes unis, depuis août, dans une décision convenue par la Zarzuela et la Moncloa.

Depuis, il n'y a pas eu d'image comme celle qui abrite les prix de la princesse des Asturies. Contrairement à ce qui s'est passé avec Don Juan Carlos, qui a subi le rejet de Felipe VI et a décidé de retirer l'allocation publique qu'il a reçue, la mère du roi continue de jouir pleinement de son statut de membre de la famille royale, par souhait exprès de Felipe VI, continue de profiter de son propre agenda institutionnel – il assiste mais en a un – et aujourd'hui il peut prendre une photo avec ses petites-filles.

Depuis le départ controversé de Don Juan Carlos de Espaa, Doa Sofa est resté dans un avion plus que deuxième. Discret. Silencieux. Ni le départ de l'émrito ni les dernières déclarations de Corinna Larsen n'ont modifié sa position. Désormais, apparaître avec les Rois, la Princesse Eleanor et l'Infante Sophia, c'est légitimer leur statut et donc ouvrir une brèche par rapport à la situation de Don Juan Carlos. L'un près, l'autre loin.

Les récompenses permettront également à Felipe VI de rencontrer à nouveau Carlos Lesmes, après que le gouvernement a opposé son veto à la présence du monarque lors de la remise des fonctions aux nouveaux juges qui s'est tenue il y a quelques semaines à Barcelone.

"Nous n'avons pas l'assistance de Sa Majesté le Roi. Nous regrettons énormément cette absence." Ce sont quelques-uns des mots prononcés alors par le président du CGPJ. Selon des sources du Conseil, Felipe VI a téléphoné à Lesmes plus tard pour lui faire savoir qu'il aurait aimé assister à l'événement. << Notre regret n'est pas seulement dû au fait qu'il rompt avec une tradition de plus de 20 ans, mais aussi, et surtout, à la présence de Sa Majesté le Roi, Chef de l'Etat, à la cérémonie de remise des dépêches à les nouveaux juges répondent au lien constitutionnel spécial de la Couronne avec le pouvoir judiciaire ".

La main au cœur du roi

Dans une cérémonie différente de l'habituelle, plus froide en raison des mesures de prévention et de santé requises par la pandémie de coronavirus, les rois et leurs filles ont joué dans l'audience habituelle du matin à l'occasion des Princess of Asturias Awards. À une distance de sécurité de deux mètres, les présidents du jury, les membres des conseils d'administration et les lauréats ont accueilli la famille royale. Felipe VI, lors d'un événement inhabituel, a salué les représentants des agents de santé, le prix Concord, lui prenant la main à cœur. Jusqu'à présent, le monarque dans les différents actes dans lesquels il a joué, avait l'habitude de saluer avec un arc de la tête. A cette occasion, il a opté pour un accueil plus émotionnel et affectueux en recevant la sélection de toilettes qui recevront le prix au nom de tout le groupe pour leur travail et leurs performances pendant la pandémie.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *