Catégories
Actus culinaires

La Garde civile retient un citoyen marocain à Altea pour avoir agi en tant que ravisseur de Daech

Opération conjointe avec Europol

Vendredi,
2. 3
octobre
2020

09:47

Le détenu a développé son travail de radicalisation djihadiste principalement sur les jeunes à travers Internet. Il a passé une grande partie de son temps à rechercher, éditer, commenter et diffuser du matériel de propagande de l'organisation terroriste.

Deux agents gardent le détenu, c'est mon

Deux agents gardent le détenu ce mercredi.
LE MONDE

Des agents du Service d'information de la Garde civile, avec le soutien de plusieurs unités du corps et d'EUROPOL, ont arrêté ce mercredi 20 octobre un citoyen marocain dans la municipalité d'Alicante d'Altea pour ses activités terroristes présumées telles que radicaliste et recruteur en faveur du groupe terroriste Daech. C'est une action commune qui a permis de détecter les activités que cette personne a menées via internet pour attirer les jeunes et les radicaliser.

Le détenu, un citoyen d'origine marocaine né en 1970 et en séjour irrégulier en Espagne, est un militant par vocation propre de l'organisation terroriste. Il a passé une grande partie de son temps rechercher, éditer, commenter et diffuser du matériel de propagande organisation terroriste.

L'activité a été menée dans le cadre de l'adoption de mesures de sécurité continues afin de ne pas être détectée par les forces de sécurité, identifiant d'éventuels utilisateurs d'intérêt dans les réseaux sociaux à qui redirection ultérieure vers des applications de messagerie privées afin d'approfondir les processus de radicalisation et de leur fournir le contenu numérique de l'organisation terroriste susmentionnée.

Ces fonctions de radicalisation sur les autres se sont matérialisées par la pratique qu'il exerçait quotidiennement depuis son domicile, et on pourrait considérer que était pratiquement intégré à Daech, expliquent-ils de la Garde civile. Une forme de coopération dans le cadre de cette menace terroriste considérée comme aussi importante que des combats dans des zones de conflit ou des attentats dans des pays occidentaux, selon les mêmes sources.

Le prétendu ravisseur partager pleinement la vision violente de Daech et il a essayé de le partager et de le diffuser parmi les personnes auxquelles il était adressé directement et en privé. Il convient de noter qu'il en est venu à l'influence que la pandémie de coronavirus est une punition contre l'Occident, car Daech s'est également propagé par ses moyens de propagande habituels.

Selon des sources de l'Institut armé, la détection précoce des processus de radicalisation chez les personnes sous l'influence des recruteurs de Daech, à la fois au niveau physique et virtuel, représente aujourd'hui l'un des plus grands défis auxquels les femmes sont confrontées. forces de sécurité en raison de l’importance et du risque qu’elle peut engendrer pour la sécurité du citoyen espagnol.

Le détenu a été traduit en justice après avoir été condamné à la mesure d’entrée en prison provisoire.

Une seconde s'est arrêtée

Dans la performance, il était aussi une deuxième personne prétendument radicalisée par le recruteur arrêté afin de vérifier leur implication dans des activités terroristes. Après avoir entendu sa déclaration au tribunal, il a été libéré.

Depuis la remontée au niveau 4 de l'alerte antiterroriste le 26 juin 2015, la Garde civile a renforcé tous les dispositifs opérationnels et les axes d'enquête liés à la menace terroriste, notamment ceux sur des individus plongés dans un processus de radicalisation pouvant conduire à déplacement vers une zone de conflit ou lors de la commission d'actions terroristes dans les pays de résidence, ce qui représente actuellement l'une des principales menaces pour les pays occidentaux. Ce renforcement s'est intensifié depuis le début de la pandémie en raison de la possibilité que DAESH ou une autre organisation terroriste puisse profiter du scénario sanitaire

L'enquête, qui a été dirigée par la Cour centrale d'instruction n ° 2 et le bureau du procureur de la Haute Cour nationale.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *