Catégories
Actus culinaires

Iles Canaries | Coronavirus, dernière minute: 52 patients en USI sur 261 positifs hospitalisés

Mercredi,
16
septembre
2020

11:14

Gran Canaria est toujours l'île avec le plus grand nombre de personnes dans un hôpital

Dans le port d'Arguineguín, à Gran Canaria, ils se préparent à ...

Dans le port d'Arguineguín, à Gran Canaria, ils se préparent à recevoir des immigrants en pleine pandémie.
EFE

La pandémie de coronavirus aux îles Canaries a fait 202 morts à ce jour, dont 120 à Tenerife, 66 à Gran Canaria, 8 à Lanzatote, 6 à La Palma et 2 à Fuerteventura.

11.00. Quelque 261 personnes restent admises à l'hôpital des îles Canaries

Les patients qui restent actuellement admis dans une unité de soins intensifs (USI) des îles Canaries sont environ 52 personnes tandis que ceux admis dans le service sont 209, selon les dernières données publiées par le ministère de la Santé, collecté par Europa Press.

Gran Canaria continue d'être l'île avec le plus grand nombre de personnes dans un hôpital, avec 186 personnes -37 dans l'USI et 149 dans le service-; devant Ténérife, qui en compte 55 -10 en USI et 45 en usine-; Lanzarote avec 11 -deux à l'USI et 9 à l'étage-; Fuerteventura avec 8 – trois en soins intensifs et cinq en service -; et La Gomera avec un sur le terrain.

En ce qui concerne les villes, Las Palmas de Gran Canaria est la commune la plus hospitalisée, avec 164 -29 en USI et 135 en salle-; suivi de Santa Cruz de Tenerife, il en compte 29 – cinq en soins intensifs et 24 en service -; Récif avec 10 -un en USI et 9 en usine-; La Laguna avec 9 – trois dans l'unité de soins intensifs et six dans l'usine -; et Puerto del Rosario avec 7 – trois dans l'unité de soins intensifs et quatre dans l'usine -.

Enfin, le nombre de personnes qui ont perdu la vie à la suite d'une infection par un coronavirus s'élève désormais à 202, dont 120 à Tenerife, 66 à Gran Canaria, 8 à Lanzatote, 6 à La Palma et 2 à Fuerteventura. .

08.03. Coronavirus, télétravail et ses effets collatéraux

Derrière les nombreux avantages du télétravail, notamment dans le domaine de la conciliation familiale, se dégage une douloureuse réalité que les kinésithérapeutes commencent à observer avec inquiétude. Ce sont les conséquences anatomiques de ce changement brutal de vie que le coronavirus nous a imposé. Explique le Gema G. Marcos En télétravail: c'est ainsi que vos mauvaises postures détruisent votre corps

07.35 Un automne-hiver plus compliqué par le coronavirus

Selon les dernières données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), l'Espagne a un nombre cumulé de décès au cours des 14 derniers jours de 1,4 pour 100 000 habitants. Seules la Roumanie (3,1) et la Bulgarie (1,7) présentent des chiffres plus élevés en Europe

La pandémie de Covid-19 va être "plus dure en octobre et novembre. Une mortalité plus élevée sera observée". C'est ce qu'a déclaré cette semaine le directeur pour l'Europe de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Hans Kluge. Dans des déclarations à l'AFP, le médecin belge a prédit un automne-hiver plus compliqué sur le continent en raison de la flambée de l'épidémie qui sévit ces dernières semaines. Cristina G. Lucio répond dans son analyse Qu'arrivera-t-il à Covid lorsque la grippe et les autres virus de la chute arriveront?

06.40. Le coronavirus pourrait être transmis jusqu'à 90 jours après l'infection

Le coronavirus pourrait être transmis jusqu'à 90 jours après la contagion, selon la directrice du Service fédéral russe pour le contrôle de la protection et du bien-être du consommateur (Rospotrebnadzor), Anna Popova. La contagion pourrait survenir pendant cette période même si la personne ne présente plus de symptômes de la maladie. "Nos observations indiquent actuellement jusqu'à 48 jours, alors qu'à l'étranger il y a des observations jusqu'à 90 jours. Une personne qui n'a plus de symptômes et qui se sent parfaitement bien peut émettre le virus par le nez", a expliqué Popova lors d'une conférence de presse. .

Cependant, Popova n'a pas précisé ni expliqué quelles sont les chances que cette personne puisse infecter d'autres personnes. De plus, il a indiqué qu'aujourd'hui les données sur le coronavirus ne sont pas suffisantes et que sa pathogenèse n'est pas encore connue. Par ailleurs, la porte-parole russe a souligné que le Centre d'Etat russe Véktor pour la recherche en virologie et biotechnologie n'a pas enregistré de mutations significatives du coronavirus après avoir étudié 422 échantillons.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *