Catégories
Actus culinaires

Gnova donne la parole au PP valencien avec son propre groupe territorial au Sénat

Vendredi,
18
septembre
2020

13:46

Javier Maroto annonce que les sénateurs du PP présenteront un recours devant la Cour constitutionnelle contre le décret d'essais et d'erreurs lors de l'acquisition d'une maison de la Generalitat Valenciana

Isabel Bonig, Javier Maroto et plusieurs députés et sénateurs du PP, ...

Isabel Bonig, Javier Maroto et plusieurs députés et sénateurs du PP, lors de la conférence de presse.
E. M.

Le porte-parole du PP au Sénat, Javier Maroto, est revenu ce vendredi en terres valenciennes avec deux projets d'annonces pour le PP de la Communauté valencienne. Le mandataire populaire a annoncé la création d'un groupe territorial valencien au Sénat pour donner "plus de voix que jamais à Madrid" aux revendications valenciennes. C'est le deuxième groupe territorial qui compose le populaire à la Chambre haute cette législature après la création du groupe canarien et suppose une accolade aux demandes de Isabel Bonig assister à la "singularité valencienne".

Ce groupement territorial, qui permettra au PPCV de participer aux débats territoriaux qui affectent la Communauté valencienne, sera présidé par l'ancien président de la Generalitat et désormais sénateur Alberto Fabra et aura comme secrétaire général Fernando de Rosa.

De même, Maroto a avancé que les sénateurs de son parti déposeront un recours à la Cour constitutionnelle contre le décret du Consell pour l'expansion du logement public dans la Communauté valencienne à travers les droits de premier refus et de retrait. Une réglementation qui permet au gouvernement valencien d'intervenir dans de grandes opérations immobilières pour acheter des immeubles entiers et ainsi augmenter le parc de logements sociaux. Selon Maroto, cette réglementation «viole la propriété privée».

L'exécutif autonome a vendu l'approbation du décret comme un mécanisme pour gérer les fonds vautours et la spéculation immobilière. Cependant, pour la dirigeante du PPCV, Isabel Bonig, le décret ne fait que créer une insécurité juridique, paralyse les opérations (touchant également les particuliers) et envahit les pouvoirs de l'Etat. Bonig a souligné que si le véritable objectif de la mesure est d'augmenter le parc public, le gouvernement valencien peut commencer par mettre sur le marché les 800 logements du parc public qui sont fermés faute de moyens pour leur réhabilitation. De même, il a indiqué que, cette année 2020, il y a 1 300 logements sociaux occupés illégalement. Pour tout cela, il a encouragé le Conseil à résoudre ces problèmes et à élargir son offre publique de 2 100 maisons.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *