Catégories
Actus culinaires

De retour avec l'aide un an après DANA: le gouvernement central n'a pas fait ses devoirs

Actualisé

Vendredi,
Onze
septembre
2020

07:27

La principale conclusion qui peut être tirée du premier jour du premier Congrès national sur les inondations de l'Auditorium de la Fondation CAM qui se termine aujourd'hui est que si la Generalitat et le Conseil provincial ont fait leurs devoirs, le gouvernement central responsable des voies navigables continue d'être méconnu.

Je suis intervenu

Intervention par visioconférence de Ximo Puig au Congrès d'Orihuela.
H.F.

On s'attend déjà après la DANA qui a dévasté Vega Baja en septembre dernier que les près de 770 millions d'aides approuvées dans le décret-loi royal pour répondre à ces besoins des personnes touchées n'allaient pas suffire. Entre autres parce que dans ce document inclus tempêtes et inondations en juillet à Orense; DANA dans d'autres provinces (Madrid, Saragosse, Cceres, La Rioja, Ségovie, Valladolid, Vila, Toledo, Ciudad Real, Murcie et les îles Baléares) ou incendies de forêt très graves Août dans les îles Canaries ou en juin dans le Bas-Èbre C'est pour cette raison que le Conseil des ministres a approuvé en décembre 62 millions d'euros supplémentaires pour les dommages dans les confédérations hydrographiques de Jcar et Segura. Les personnes touchées, pour la plupart des agriculteurs, assurent qu'elles n'arrivent toujours pas ou, tout au plus, passent.

Orihuela a accueilli hier (et continue aujourd'hui) le premier Congrès national sur les inondations dans un contexte où son maire a rappelé que «nos voisins continuent de regarder vers le ciel avec peur à chaque fois que le temps est nuageux, et pendant ce temps le conseil municipal ne s'est pas arrêté pour s'assurer que DANA n'oublie pas et que nos réclamations parviennent aux administrations compétentes car l'aide n'est pas encore arrivée et nous devons les réclamer à nouveau ".

À cet égard, le président de la Generalitat, Ximo Puig (PSOE), a annoncé que le Consell présentera le plan Vega Renhace la semaine prochaine à Almorad, qui comprend parmi ses actions un programme important pour l'amélioration du traitement des eaux usées qui permettra régénérer 25 millions de m3 dans la Vega Baja. Il a également annoncé l'appel lancé par le Consell "pour faciliter les 27 conseils municipaux de la région l'embauche de techniciens d'urgence a été largement accueilli".

D'autre part, le chef du Consell a indiqué qu'une autre priorité de la Generalitat "est l'adaptation et la construction de nouvelles infrastructures et installations résilientes, ainsi que la réalisation d'une plus grande structure du territoire". Selon Puig, l'engagement ferme de la Generalitat "s'est traduit par un budget de près de 100 millions d'euros mis à la disposition de la région en aide de base, en réparation des infrastructures routières, agricoles et d'irrigation; en réhabilitation des centres éducatifs et de santé. , sur les routes et dans les habitations, ainsi que dans les plans d'emploi des communes particulièrement touchées ". Dont, la quasi-totalité de l'aide pour les biens essentiels est parvenue à leurs destinataires. << Sur les 8 949 dossiers soumis, 6 605 ont été résolus et les autres sont en cours de rectification. Parmi les demandes d'aide au logement, environ la moitié des dossiers ont également été résolus favorablement, tout en concernant le réseau routier endommagé. , Ils sont déjà terminés, pratiquement à 100%, toutes les actions de réparation », a-t-il assuré. De son côté, la dirigeante du PPCV, Isabel Bonig, a comparé d'autres données: Sur les 25 millions d'euros prévus pour s'occuper des domiciles de ceux qui ont subi des dommages financiers chez DANA, seuls 126 000 euros ont été payés.

Dans le même esprit, le président du Conseil provincial d'Alicante, Carlos Mazn (PP), lui a reproché le peu d'engagement de ses collègues du parti à Madrid. Mazn a dénoncé la "lenteur" du gouvernement espagnol à approuver l'arrêté royal, prévu pour mars dernier, sur l'aide de la DANA. Ce «retard incompréhensible de six mois», a-t-il expliqué, rend juridiquement impossible à l'institution d'Alicante de pouvoir, pour sa part, «débloquer des aides provinciales pour les communes, qui sont déjà consignées et approuvées par le conseil de direction et, par conséquent, n'attendant que l'approbation de l'Exécutif central, ce qui produit un grand sentiment de frustration ".

Devant plus d'une centaine de professionnels et experts de tout le pays, dont le recteur de l'UA, Manuel Palomar, et le directeur technique de l'événement et de l'Institut des sciences de l'eau et de l'environnement de l'UA, Joaqun Melgarejo, le président de la Diputacine opposaient deux initiatives mises en œuvre pour éviter de nouvelles catastrophes comme l'accord signé par l'institution provinciale avec le Groupe Suez pour démarrer un service d'alerte précoce dans la région ou l'implantation de un réseau de stations météorologiques dans les parcs et sous-parcs du Provincial Firefighters Consortium pour coordonner le professeur Jorge Olcina, qui a également participé en tant que conférencier au congrès.

Au-delà des projets spécifiques, le maire Bascuana a résumé la grande opportunité que la célébration de ce Congrès national sur les inondations suppose "parce que des mains d'experts nous allons découvrir ce qui se passe et pourquoi se passe-t-il sur notre territoire", soulignant que "afin que nous puissions regarder vers l'avenir avec moins de peur car les conclusions qui en seront tirées seront des points de départ de projets, d'initiatives et d'actions que les 27 communes de la Vega Baja pourront aborder avec d'autres administrations pour renforcer nos territoires face à toute menace. "

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *