Catégories
Actus culinaires

Comment Cousins ​​Subs retarde les licenciements aussi longtemps que possible | Navigation dans COVID-19

Note de l'éditeur: il s'agit de la première partie d'une série intitulée «Navigating COVID-19», où FastCasual décrit ce que les marques de restaurants font pour maintenir leurs entreprises en vie. Si vous souhaitez hare votre histoire ou vos conseils, veuillez envoyer un e-mail à Editor@FastCasual.com

Comme de nombreux concepts de restaurants essayant de survivre à COVID-19, les ventes sont en baisse chez Cousins ​​Subs, une chaîne basée au Wisconsin avec plus de 100 emplacements. La PDG Christine Specht, cependant, fait tout ce qu'elle peut pour maintenir l'entreprise en vie.

« Notre objectif est plus d'essayer de ralentir le déclin et de stabiliser les ventes tout au long de cette crise plutôt que d'augmenter les ventes ou de respecter notre plan annuel », a déclaré Specht lors d'une interview avec FastCasual.

Depuis le 13 mars, les ventes sont en baisse de 30%.

« Alors que la courbe est aplatie, nous allons réévaluer où nous en sommes pour l'année et travailler pour nous ramener au plan », a-t-elle déclaré.

Changer le modèle économique
Étant donné que la plupart des États ont interdit les repas au restaurant, les marques ont dû trouver rapidement d'autres moyens de fournir de la nourriture aux clients. Cousins, qui a toujours eu des options de service au volant et de livraison, a fait le changement rapidement, ajoutant un ramassage en bordure de rue dans le Wisconsin et l'Indiana et le déployant également à Chicago avant que la ville ne décide de fermer tous les restaurants jusqu'au 31 mars.

Pour inciter les clients à choisir Cousins, la chaîne propose également la livraison gratuite sur toutes les commandes jusqu'au 30 avril, et les clients inscrits à son programme de fidélité basé sur les applications reçoivent 1 point pour chaque dollar dépensé pour leurs commandes. Les membres reçoivent également des cadeaux en parrainant des amis pour rejoindre le club, et lorsque les invités s'inscrivent, ils reçoivent un sous-marin ou un sous-marin de 7,5 pouces gratuit.

Pour assurer la sécurité des clients et des travailleurs, Specht a déclaré que les magasins avaient augmenté la fréquence des procédures d'assainissement, suspendu les ventes de boissons en libre-service, servi des condiments uniquement sur demande et demandé aux clients de maintenir une distance sociale de 6 pieds les uns des autres.

Jusqu'à présent, Cousins ​​n'a pas encore dû licencier des travailleurs.

« Nous prenons des mesures pour préserver les liquidités et surveillons très attentivement nos frais généraux », a déclaré Specht, qui a admis que certains employés du restaurant, ainsi que quelques-uns au niveau de l'entreprise, ont décidé de ne pas travailler. « Beaucoup d'entre eux sont des parents qui doivent rester à la maison avec leurs enfants ou ils ne sont tout simplement pas à l'aise pour entrer au travail, même avec les mesures de protection que nous prenons. »

Les employés sont au cœur de l'entreprise, a-t-elle déclaré, elle comprend donc que toutes leurs situations ne sont pas identiques.

« Nous travaillons avec chacun de nos employés pendant cette période difficile », a-t-elle déclaré.

Le groupe de restaurants Toro Toro basé à Milwaukee, qui possède BelAir, HIYA Taco, The Garage, Finks, Balzac, Comet Café, Fuel Café, HIYA Taco, n'a pas aussi bien réussi. L'entreprise a dû licencier plus de 500 employés lorsqu'elle est passée à un modèle de mets à emporter dans ses restaurants BelAir, mais la propriétaire Kristyn Eitel aide ses équipes autant que possible.

« Nous réagissons à un environnement en évolution rapide que nous n'avons jamais rencontré auparavant et nous nous adaptons rapidement de manière à avoir un impact sur la vie de nos employés », a-t-elle déclaré lors d'un entretien avec FastCasual. « Ce sont des décisions très difficiles, mais nous mettons toujours la santé et la sécurité de notre équipe au-dessus de tout le reste. »

En plus d'aider les employés à demander des allocations de chômage, Eitel propose un repas quotidien gratuit à chaque chômeur et met en relation ceux qui souhaitent trouver un autre emploi avec des entreprises fournissant des services essentiels. Elle vérifie également régulièrement si l'entreprise peut faire quelque chose pour aider.

« Personne ne peut prédire ce qui va se passer, combien de temps cela va durer ou comment les choses vont changer à la suite de cette pandémie », a-t-elle déclaré. « Notre objectif est de revenir plus fort qu'avant, et pour ce faire, nous devons tous être en bonne santé et en bonne santé. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *