Catégories
Actus culinaires

Arrêté une femme qui a perçu la pension d'un parent décédé en 1984

Mercredi,
19
août
2020

22:35

Le montant de la fraude dépasse 200 000 euros et les interpellés ont tenté de tromper les autorités en disant que le défunt avait combattu dans la guerre du Vietnam avec l'armée française.

Un véh

Un véhicule de la police nationale.
LE MONDE

Quand elle a été acculée, elle a pensé que la meilleure stratégie était de continuer à grossir le mensonge. Dans l'ensemble, ils trompaient les inspecteurs et les techniciens depuis 35 ans, pourquoi ne pas l'essayer? Et s'il se faufilait à nouveau? Sans rougir et sans trop réfléchir, il s'est adressé aux agents du Groupe des crimes économiques de la Commissaire provincial de Malaga et répété que cette importante somme d'argent provenait d'une solde que son grand-oncle avait reçue après avoir combattu dans le La guerre du Vietnam dans les rangs de l'armée française. Une excuse non fondée pour masquer qu'ils portaient depuis 1984 percevoir la pension d'un parent décédé. Une fraude entretenue dans le temps qui s'est terminée par l'arrestation de l'un des deux protagonistes de ces événements et qui remet en cause les filtres des administrations pour détecter ce type d'escroqueries.

Les responsables de l'affaire, par le biais du Service de gestion économique des pensions de la Délégation territoriale des politiques sociales et de conciliation de la Junta de Andaluca, étaient au courant du recouvrement abusif d'une pension non contributive d'une personne décédée de 1984 à 1984. 2019. Le montant fraudé à l'administration pendant ces 35 années s'élevait à 204 666,22 euros.

Les enquêtes policières ont montré que l'argent avait été déposé sur un compte bancaire au nom d'un individu décédé il y a des décennies, mais auquel sa sœur – le tuteur légal du défunt de son temps – et une petite-fille de ce dernier avaient autorisé l'accès.

Les deux femmes ont justifié «à tort» le droit de percevoir la pension et sont allées jusqu'à affirmer qu'elles pouvaient obtenir de l'argent parce que le bénéficiaire avait participé à la guerre du Vietnam, mais la réalité était que c'était une pension d'orphelin en raison d'une invalidité subie par le bénéficiaire et qui s'éteint avec son décès.

Aucun des deux n'a communiqué le bito et chaque année, depuis le décès, "ils ont présenté sans interruption la déclaration annuelle du pensionné. La sœur du défunt était celle qui était chargée de retirer l'argent jusqu'à son état de la santé s'est détériorée et a autorisé sa petite-fille », a expliqué le commissaire provincial.

Les enquêtes de l'Economic Crimes Group ont révélé que le principal enquêté, sachant que la Sécurité sociale avait détecté la fraude, avait vidé les comptes pour éviter qu'ils ne soient bloqués et ne perde l'argent indûment collecté.

«Une fois tous les faits vérifiés, elle a été retrouvée et arrêtée pour son implication présumée dans un crime contre la sécurité sociale. soeur du défunt, qui est dans un état de santé délicat, a été inculpé pour les mêmes événements », a déclaré la source précitée.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *