Catégories
Actus culinaires

Aperçu de l'industrie de la restauration | Novembre 2019

L'hiver arrive: faibles ventes à magasins comparables à venir après les vacances tardives de Thanksgiving

Les chiffres de référence montrent une forte croissance des ventes des restaurants en novembre. Cela était largement dû à un changement favorable dans les vacances de Thanksgiving. La croissance des ventes des magasins comparables a été de 1,6% en novembre, ce qui représente le troisième mois consécutif de croissance des ventes positive et la plus forte depuis janvier. Ce rapport provient des données de Financial Intelligence (anciennement Black Box Intelligence) de Black Box Intelligence (anciennement TDn2K), basées sur des ventes hebdomadaires de plus de 31 000 et 72 milliards de dollars de ventes annuelles.

Selon la convention de reporting de Financial Intelligence (anciennement Black Box Intelligence), puisque Thanksgiving a été célébré fin novembre de cette année, le jour férié a été considéré comme ayant lieu en décembre. Thanksgiving représente généralement des volumes de ventes inférieurs pour la plupart des segments de l'industrie. Alors que les ventes des restaurants étaient plus faibles en novembre 2018, novembre 2019 n'incluait pas les mêmes vents contraires des Fêtes. Cet effet sera inversé en décembre, ce qui devrait être faible du point de vue des ventes à magasins comparables.

« Pour mieux comprendre le mois de novembre, nous devons regarder ce qui s'est passé au cours des trois premières semaines du mois », a commenté Victor Fernandez, vice-président des connaissances et connaissances chez Black Box Intelligence (anciennement TDn2K). «Deux des trois premières semaines du mois ont enregistré des ventes à magasins comparables négatives. De plus, le taux de croissance cumulatif à la fin de la troisième semaine était de -0,3%. Mais en comparant une semaine régulière à la semaine de Thanksgiving l'année dernière, la quatrième semaine du mois a connu une croissance des ventes à magasins comparables à deux chiffres, ce qui a été suffisant pour élever le taux de croissance global du mois de près de 2,0 points de pourcentage. »

Changement de vacances favorable ne suffit pas à augmenter le trafic

Malgré la comparaison favorable due à l'action de grâces en décembre de cette année et le fait que le trafic à magasins comparables a également enregistré une croissance à deux chiffres au cours de la dernière semaine du mois, l'industrie a continué de perdre des clients à un rythme accéléré. La croissance du trafic à magasins comparables pour le mois a été de -0,9%. Même si, dans l’ensemble, il s’agit du meilleur mois depuis janvier, le taux de croissance du trafic de -3,1% pour les trois premières semaines du mois donne une vision plus claire des performances du trafic de novembre.

Fine et famille mal à manger par Holiday Shift

Les segments les plus performants de novembre ont été ceux dont les ventes sont les plus affectées par l'Action de grâce: restauration rapide décontractée, décontractée haut de gamme et décontractée. Dans le cas de la plupart des concepts de ces segments, l'Action de grâces signifie beaucoup moins de trafic et même des emplacements fermés car les consommateurs se réunissent à la maison pour des repas avec des amis et la famille.

Mais pour d'autres segments, à savoir la gastronomie et la cuisine familiale, ces vacances signifient en fait une augmentation des ventes car de nombreuses familles voyagent, se réunissent et célèbrent en dînant. Pour ces segments, le retard des vacances s'est traduit par une performance commerciale décevante en novembre et surtout au cours de la dernière semaine du mois. On s'attend à ce que ces deux segments compensent ces résultats avec une forte croissance des ventes des magasins comparables en décembre.

Croissance modérée des revenus et augmentation du magasinage des Fêtes = demande de restauration stable

« Avec les pressions commerciales s'atténuant, la croissance économique a commencé à se stabiliser au rythme modeste à modéré de 2,0% prévu », a déclaré Joel Naroff, président de Naroff Economic Advisors et économiste de Black Box Intelligence (anciennement TDn2K). «Jusqu'à présent, les données du quatrième trimestre ont été décevantes et bien que les ventes en ligne du Black Friday aient été solides, l'activité de brique et de mortier a fortement chuté. Cela indique des achats de vacances décents, mais pas géniaux. Malheureusement, les consommateurs faisant plus d'achats à domicile, une tendance qui ne montre aucun signe de diminution, les repas au restaurant seront probablement limités. »

«Le rythme de consommation plus modéré implique un ralentissement de l'embauche et la croissance des revenus devrait se poursuivre. C’est probablement le cas même si un soi-disant «accord commercial de phase 1» avec la Chine est signé au cours des prochains mois. Il apaise les tensions mais ne modifie pas de manière significative les fondamentaux économiques. Et il n'est pas certain qu'un accord se produira. Par conséquent, attendez-vous à une augmentation modérée des dépenses des ménages au mieux au cours des six prochains mois, dans l'hypothèse d'un accord commercial modeste. Cela signifie que la demande des restaurants est susceptible d'être largement stable.

L'industrie continue de croître, s'ajoutant aux pressions croissantes de dotation en personnel et de rétention

Les restaurants continuent de faire face à d'importantes pressions de personnel. La recherche et le maintien en poste d'employés restent parmi les principaux obstacles auxquels les opérateurs sont confrontés. Le problème réside en partie dans le fait que, alors que le chômage reste au plus bas niveau enregistré au cours des cinquante dernières années, les chaînes de restaurants continuent de se développer et d'augmenter leur nombre d'emplacements. Selon le rapport sur la part de marché de Financial Intelligence, la croissance nette du nombre de chaînes de restaurants a été de 1,6% en glissement annuel. Les restaurants ont dû suivre cette croissance du point de vue de la dotation au sein du marché du travail le plus difficile depuis des décennies.

De plus, les taux de roulement des employés et des gestionnaires de restaurants continuent d'être à des niveaux record. Dans le cas de l'équipage horaire, le chiffre d'affaires a légèrement augmenté en octobre après une légère baisse en septembre. Il semble que l'industrie ait atteint son plafond en termes de roulement horaire des employés et se modère maintenant. La montée incessante des taux de roulement est peut-être terminée, mais un assouplissement considérable des pressions sur le chiffre d'affaires n'est pas prévu compte tenu du marché du travail tendu.

L'histoire est similaire pour les gérants de restaurants. Nous avons maintenant connu trois mois consécutifs au cours desquels le chiffre d'affaires de la direction a alterné entre hausse et baisse, ce qui suggère également qu'il se stabilise à ses niveaux actuels.

Regarder vers l'avant

Il y a de bonnes raisons d'être pessimiste quant à la croissance des ventes à magasins comparables pour les restaurants en décembre. Premièrement, avec une croissance des ventes de 2,1%, décembre 2018 a été à égalité pour le mois le plus fort de l'année dernière, ce qui signifie une comparaison difficile au moment de conclure l'année. Deuxièmement, le passage de Thanksgiving en décembre 2019 passe de vent arrière à vent de face ce mois-ci. Attendez-vous à ce que les restaurants décontractés, décontractés et gastronomiques haut de gamme aient des chiffres de ventes et de croissance du trafic catastrophiques.

Des comparaisons difficiles d'une année à l'autre et un ralentissement de l'économie se poursuivent l'année prochaine, ce qui signifie qu'une forte augmentation des dépenses de restauration est peu probable.

Du point de vue de la main-d'œuvre tant que l'économie continue de croître (même à un rythme plus lent) et que les marchés du travail restent tendus, les restaurateurs continueront de lutter pour trouver et conserver suffisamment d'employés qualifiés au cours de la nouvelle année.

Black Box Intelligence (anciennement TDn2K) est le principal fournisseur d'informations et de connaissances sur les ressources humaines, les performances financières et les données des consommateurs sur l'industrie de la restauration via leurs produits Workforce Intelligence (anciennement People Report), Financial Intelligence (anciennement Black Box Intelligence), Guest Intelligence (anciennement White Box Social Intelligence) et Consumer Intelligence. Black Box Intelligence (anciennement TDn2K) permet aux organisations de tirer parti des données de référence pour obtenir les meilleurs résultats de leur catégorie. Black Box Intelligence (anciennement TDn2K) suit, analyse et compare actuellement la plus grande base de données de vrais restaurants aux États-Unis qui comprend plus de 300 entreprises, plus de 2,8 millions d'employés et 72 milliards de dollars de revenus annuels. Black Box Intelligence (anciennement TDn2K) produit également la conférence Global Best Practices qui se tient chaque année en janvier à Dallas, au Texas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *