Catégories
Actus culinaires

Andalou resserre les sanctions pour éviter les épidémies de coronavirus à 600.000 euros

Mardi,
4
août
2020

14:22

La communauté autonome compte actuellement 81 flambées actives, avec 81 personnes hospitalisées, dont 10 en USI

Le porte-parole conseiller,

Le porte-parole conseiller, Elas Bendodo, ce mardi après le Conseil des gouverneurs.

Le gouvernement andalou a approuvé ce mardi un nouveau régime de sanctions pour décourager la population de ne pas se conformer aux mesures préventives contre Covid. Les amendes peuvent aller jusqu'à 600000 euros pour les cas très graves, ceux qui pourraient exposer plus de 100 personnes au risque de contagion, alors que la peine minimale est toujours de 100 euros pour ne pas avoir utilisé de masque dans les espaces publics ou l'avoir fait de manière inappropriée.

Selon les informations que le porte-parole du conseiller a transférées aujourd'hui, Elas Bendodo, Les infractions mineures aux règles de sécurité sont passibles de sanctions comprises entre 100 et 3 000 euros. Les non-conformités qui présentent un risque pour moins de 15 personnes sont considérées comme mineures.

Quant aux graves, pour les actions qui mettent en danger entre 15 et 100 personnes, les sanctions peuvent aller jusqu'à 60 000 euros. Sont inclus ici la résistance à l'autorité ou le non-respect des isolats et des quarantaines requis.

Enfin, les délits très graves sont ceux qui mettent en danger plus de 100 personnes et peuvent être passibles d'une amende allant jusqu'à 600 000 euros. Bendodo a donné à titre d'exemple la violation des limitations de capacité dans les lieux publics, la célébration de fêtes ou de réunions interdites ou la présentation de faux documents à l'autorité.

La situation de la pandémie en Andalousie est toujours sous contrôle, selon le gouvernement andalou, même si ces dernières semaines une légère augmentation du nombre d'hospitalisations. À ce jour, 81 personnes sont hospitalisées, dont 10 en unité de soins intensifs (USI). Le nombre d'hospitalisations a connu une tendance à la baisse continue jusqu'au 8 juin dernier, même si la courbe est à nouveau à la hausse, bien que très éloignée du taux de croissance enregistré au printemps.

Au pire moment de la crise, les 30 et 31 mars, le nombre de personnes hospitalisées était de 2 708, dont 438 en réanimation.

80 pousses

Les foyers faisant l'objet d'une enquête sont actuellement de 80, après enregistrement 6 nouveau dans les dernières heures. Il y a eu 34 autres flambées qui sont déjà considérées comme «surmontées» ou inactives.

Selon les informations mises à jour publiées ce mardi par le ministre de la Santé, les patients hospitalisés sont répartis par province comme suit: à Almera (32 hospitalisations dont 5 en USI), Cdiz (7 hospitalisations dont 1 en USI), Crdoba (10 hospitalisations dont 1 en USI), Grenade (12 hospitalisations et dont 1 en USI), Huelva (3 hospitalisations et aucune en USI), Jan (sans hospitalisations), Mlaga (12 hospitalisations et dont 1 en USI) et à Séville (5 hospitalisations dont 1 en USI).

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *